Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Préparer sa moto pour l'hivernage : nos conseils

Dans Moto / Pratique

Si pour certains le deux-roues se pratique 365 jours par an, la période hivernale peut également être synonyme de pause dans son utilisation. Avant de ranger la moto au garage pour quelques mois, il convient de faire quelques vérifications et de prendre quelques précautions.

La méthode idéale pour l'hivernage de sa moto ?
La méthode idéale pour l'hivernage de sa moto ?

C’est comme ça tous les ans, le mois de novembre siffle inexorablement la fin de la récré. Le froid, la pluie, la neige, le programme des réjouissances n’inspire pas vraiment à la balade. Si certains roulent toute l’année, par obligation ou par extrême passion, pour d’autres, il est temps de ranger la moto au garage pour quelque temps. Un hivernage qui nécessite de prendre quelques précautions pour ne pas avoir de mauvaise surprise quand le temps de ressortir la bête de la tanière sera venu.

Un bon nettoyage avant l’hivernage

Avant d’immobiliser la moto pour plusieurs mois, il est important de supprimer tout ce qui pourrait attaquer le vernis ou la peinture, et de protéger toutes les parties métalliques avec une fine couche d’huile. Les moustiques, déjections d’oiseaux, la boue, etc., doivent être enlevés avant de laisser la moto au garage. C’est le moment idéal pour nettoyer votre machine à sec. Cela évite notamment la phase de séchage indispensable et toujours compliquée en cette période. Polish, silicone et produit antirouille vous permettront de retrouver une moto comme neuve à sa sortie de l’hiver.

Un petit nettoyage avant de prendre un peu de repos.
Un petit nettoyage avant de prendre un peu de repos.

Entreposer la moto dans un endroit sec

Le conseil paraît évident, il peut tout de même être utile de le rappeler. L’endroit où laisser sa moto passer l’hiver doit être à l’abri des intempéries. L’humidité est le principal ennemi d’une moto qui va rester plusieurs mois immobile, plus encore que le froid. Même si vous décidez de la couvrir d’une bâche, veillez à ce que celle-ci soit bien aérée pour ne pas accumuler l’humidité et que les pièces risquent la corrosion. Il est également conseillé d’enlever toutes les parties sensibles comme les bougies et de boucher l’entrée d’air et la sortie du pot d’échappement.

La bâche doit protéger tout en laissant respirer la moto.
La bâche doit protéger tout en laissant respirer la moto.

Débrancher ou démonter la batterie

Débrancher la batterie d’une moto non utilisée pendant un long moment pour la conserver dans un endroit à l’abri du froid est le moyen idéal pour la conserver en bon état. Il est également possible de simplement la débrancher si la moto est entreposée dans un endroit à l’abri et sec. Si c’est une batterie conventionnelle, pensez à contrôler le niveau d’électrolyte. Si besoin vous pouvez ajouter de l’eau distillée dans les cellules où le niveau est faible. Comme son nom l’indique, une batterie sans entretien ne nécessite pas de vérifications particulières, si ce n’est son niveau de charge. Certains chargeurs de batterie permettent un maintien de charge qui offre la possibilité de les laisser branchés tout l’hiver. Sinon il faudra bien veiller à ce qu’elle ne se décharge pas pendant l’hiver. Attention à bien utiliser un chargeur de batterie spécifique moto et non un chargeur pour voiture dont l’ampérage et les voltages sont différents.

Débrancher ou recharger la batterie pour l’hiver.
Débrancher ou recharger la batterie pour l’hiver.

Remplir ou vider son réservoir d’essence

Pour le réservoir d’essence de la moto, deux solutions existent. Il est tout d’abord possible de le remplir à ras bord (préconisé pour une moto à injection électronique) et d’y ajouter un stabilisateur qui évitera la dégradation du réservoir et l’accumulation d’humidité. Pour une moto à carburateur, il est préférable de vider complètement le réservoir et d’y pulvériser un liquide anticorrosion.

Vérifier les niveaux et graisser sa chaîne

Le liquide de refroidissement ne doit absolument pas geler. Il est donc primordial qu’il soit adapté aux températures hivernales. Il en va de même pour l’huile. Il est également possible de vidanger les différents fluides. La chaîne de la moto doit être nettoyée puis graissée. Il est également possible de l’enlever pour la laisser dans un bain de lubrifiant.

Pour la conserver immobile pendant plusieurs semaines, il est conseillé d’utiliser la béquille centrale, si la moto en possède une. Cela préserve les pneus des déformations et permet aux fluides d’être équilibrés. Une béquille d’atelier (ou béquille de stand) reste l’idéal car elle évite également à l’amortisseur de rester en contrainte en le soulageant et évite le phénomène de pneus plats.

Attention à l’assurance !

L’hiver peut également être l’occasion de baisser ses garanties d’assurance pour faire des économies (du « tous risques » au « tiers » par exemple). Il faut toutefois veiller à conserver les garanties qui couvrent la moto en cas d’incendie ou de vol en plus de l’assurance au « tiers » qui demeure obligatoire, même si le véhicule est à l’arrêt pendant plusieurs mois. L'assurance habitation multirisque ne couvre pas les véhicules, même entreposés dans votre garage.

Faire corps avec sa machine, même pendant l'hiver !
Faire corps avec sa machine, même pendant l'hiver !

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire