Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Sécurité Routière - Billet d'humeur: L'éthylotest c'est le tube de l'été !

Dans Moto / Pratique

André Lecondé

Sécurité Routière - Billet d'humeur: L'éthylotest c'est le tube de l'été !

Par sa forme, son fonctionnement et la période à laquelle il vient d'être mis au devant de la scène, il est déjà le tube de cet été. Cet éthylotest que l'on ne trouve plus, qui est parfois proposé sans être homologué, sur lequel les nouveaux pouvoirs publics s'interrogent sur une utilité qui est même remise en cause par les juteuses associations de la sécurité routière, est décidément au centre de tous les débats.


On se demande même comment il a pu en arriver là. Une question essentielle qui arrive sans doute un peu trop tard et de manière hélas trop désordonnée. Mais quand même, le pavé dans la mare a été jeté. Une fraiche association appelée I-Test a réussi le tour de force à l'imposer dans nos véhicules motorisés en un temps record, mais il aura fallu une élémentaire démarche d'investigations de la part du quotidien Sud Ouest pour découvrir que le président de ladite association n'était autre qu'un cadre de la société Contralco, habilitée à écouler sur le marché les précieux accessoires.


Si l'on veut regarder les choses du bon côté, on pourra toujours se féliciter de contribuer au redressement productif du pays puisque l'enseigne est française et basée dans notre verte contrée. Par ailleurs, les intéressés peuvent exciper de leur bonne foi en précisant que cette initiative n'est en fait qu'une mise à jour d'une disposition inscrite dans une loi datant du 9 juillet 1970 et qui promettait déjà qu'« à compter d'une date qui sera fixée par un règlement d'administration publique, chaque conducteur devra être muni d'un alcootest à bord de son véhicule. » Ben voilà, après un peu plus de quarante ans de sommeil, on s'est réveillé !


Maintenant, une chose: on nous dit que c'est pour notre bien et pour lutter contre un aspect de ce fléau routier qu'est la conduite addictive. Vraiment ? A partir du 1er novembre 2012, c'est une amende de 11€ qui vous sera dressé si vous vous obstinez à rouler sans éthylotest. Mais c'est une sanction de 135€ qui vous est promise depuis plusieurs mois si vous avez zappé le gilet jaune et le triangle de signalisation. Cherchez l'erreur... Fiscalité routière, quand tu nous tiens !


SPONSORISE

Derniers articles moto

Articles moto les plus populaires

Commentaires ()

Déposer un commentaire