Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Un bilan contrasté pour la mortalité routière en 2019

Dans Moto / Pratique

Le bilan définitif de la mortalité routière sur l’année écoulée vient d’être dévoilé. En 2019, 3 498 personnes sont décédées sur les routes françaises des suites d’un accident de la route. Des chiffres en augmentation par rapport à 2018 mais qui restent globalement dans une dynamique de baisse de la mortalité.

Tous responsables.
Tous responsables.

Comme toutes les statistiques, seuls, les chiffres ne veulent pas dire grand-chose. Si la mortalité routière est en augmentation sur l’année 2019 avec dix personnes de plus tuées sur les routes françaises, il convient de rappeler également que l’année 2018 était aussi la moins meurtrière jamais enregistrée.

La Sécurité Routière souligne également que : « l'analyse des facteurs d'accidents confirme le rôle de la vitesse excessive ou inadaptée comme première cause des accidents mortels ». En outre, 2019 a vu une baisse de la mortalité hors agglomération et hors autoroutes (- 72 morts, soit -4 %), chez les automobilistes (-24 tués), comme pour les motards (-20 tués) et les piétons (-19 tués). Des chiffres à propos desquels la Sécurité Routière s’est empressée de préciser : « ce réseau est constitué à 90 % par les routes sur lesquelles la vitesse maximale autorisée a été abaissée à 80 km/h au 1er juillet 2018 ». Ceci expliquant donc cela selon l’institution.

En parallèle, le nombre de personnes blessées ainsi que le nombre d'accidents corporels sont en légère hausse en France. Plus d’accidents et de blessés mais moins de morts. Un autre axe d’explication peut aussi être à creuser du côté de la modernisation des véhicules et de leur sécurité en constante progression.

Des chiffres relativement bas qui manifestement ne traduisent hélas pas un meilleur comportement des usagers de la route : en agglomération, la mortalité a augmenté de 8 % par rapport à 2018 (+74 tués), principalement concernant les motards (+27 tués) et les piétons (+22 tués). Les autoroutes, ont fait moins de décès en 2019 qu'en 2018 (-2 %), confirmant ainsi la baisse de 55 % des morts enregistrée depuis 2000.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

On résume ?

Avec une grande partie des radars HS depuis des lustres (Gilets Jaunes), des contrôles réduits, une augmentation de la vitesse moyenne constatée sur les grands axes (radars HS...), on n'augmente aucunement la mortalité.

Alors l'Insécurité Routière ne peut avoir qu'un double discours.

On a pu le constater pendant le confinement, la mortalité sur la route n'est pas seulement due aux déplacements individuels de particuliers. La mortalité routière n'a en effet pas baissé de manière aussi importante que ce que l'on aurait pu supposer compte tenu des interdictions en place...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire