Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

80 km/h : le Comité indépendant d'évaluation plus que sceptique

Dans Moto / Pratique

Contrastant avec le bilan présenté par la Sécurité routière il y a quelques jours, le Comité Indépendant d’Évaluation des 80 km/h (CIE) apporte une vision différente des chiffres suite au passage généralisé des routes à 80 km/h.

Un bilan qui n'est pas si évident.
Un bilan qui n'est pas si évident.

Le Gouvernement a beau s’auto-congratuler et se féliciter d’avoir épargné 211 vies en 2019 grâce à sa mesure des 80 km/h, il semblerait que le bilan ne soit pas aussi positif qu’il voudrait nous le faire croire.

Opposé depuis le début à l’abaissement de la vitesse, le Comité Indépendant d’Évaluation (CIE) des 80 km/h apporte de nombreuses nuances au discours officiel. Premièrement, la généralisation de l’attribution des chiffres de la sécurité routière à cette mesure, et à elle seule. Une vision qui est bien sûr aussi réductrice que malhonnête car elle omet bien intentionnellement les progrès des véhicules en matière de sécurité, mais surtout, est : « insultante pour le bon sens des Français ».

Autre point soulevé par le CIE, comme nous vous le faisions déjà remarquer lors de la présentation des chiffres, le bilan sur lequel s’appuie le Gouvernement ne prend pas en compte les résultats de l’Outre-Mer. Sans doute car en les incluant, le bilan est bien moins reluisant (3 493 morts en 2019 contre 3 488 en 2018, et même 3 427 en 2013, année record).

Le CIE avance également qu’il est : « hasardeux de prétendre que des estimations à la méthodologie opaque pourraient servir de base à un bilan objectif ». Il est vrai que si des statistiques nationales précises existent sur la mortalité et sur les tronçons les plus accidentogènes, elles n’ont pas été communiquées jusqu’ici. D’autre part, le CIE argue qu’avant la mise en place de la mesure, précisément sur les 12 mois précédents, la mortalité avait déjà considérablement baissé : 96 tués en moins.

Bien sûr, à l’instar du Gouvernement, le CIE se sert également des chiffres pour étayer sa position contraire et appuyer ses réserves sur l’abaissement de la vitesse à 80 km/h.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire