Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Age minimum et participations limitées, la FIM réagit aux décès des jeunes pilotes

Dans Moto / Sport

Au crépuscule d’une saison 2021 de sport moto marquée par le décès en course de trois jeunes pilotes, Hugo Milan, Jason Dupasquier et Dean Berta Viñales, la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM) et Dorna Sports ont annoncé de nouvelles règles qui s’appliqueront dès la saison prochaine dans tous les championnats du monde. L’âge minimal requis et le nombre de participants sont au cœur de cette réforme.

Il était grand temps de faire évoluer les règlements pour la FIM.
Il était grand temps de faire évoluer les règlements pour la FIM.

Pour la FIM (Fédération Internationale de Motocyclisme) et Dorna Sports, il était grand temps d’agir. À l’issue de la saison 2021, les choses vont donc sérieusement bouger, que ce soit concernant l’âge minimal requis pour les différentes compétitions, comme concernant le nombre de pilotes alignés au départ des courses.

Alors que la saison 2021 de sport moto touche à sa fin, elle restera à jamais marquée par la mort en course de trois très jeunes pilotes : Hugo Milan, 14 ans, lors d’une épreuve d’European Talent Cup, Jason Dupasquier, 19 ans en Moto3, et Dean Berta Viñales, 15 ans, lors d’une course du championnat du monde Supersport 300.

Trois décès tragiques qui ont au moins le mérite de faire bouger les choses, et d’occasionner une vraie prise de conscience de la part des instances dirigeantes et des promoteurs du sport moto. Ce vendredi 22 octobre, c’est donc conjointement que la FIM et Dorna Sports ont annoncé une série de mesures pour améliorer la sécurité en piste.

À partir de 2022, l’âge minimal pour s’aligner sur les grilles Moto3 et Moto2 a ainsi été relevé à 18 ans, contre 16 ans jusqu’ici (18 ans pour la MotoGP). Une exception sera toutefois faite pour les vainqueurs du championnat du monde Junior et de la Red Bull Rookies Cup (17 ans) ainsi que pour ceux qui étaient déjà engagés avant la mise en place de cette mesure.

Les instances dirigeantes ont également décidé de limiter le nombre de participants en piste afin d’améliorer la sécurité des pilotes.

« Le Championnat du Monde Junior FIM Moto3 de la FIM CEV Repsol verra la limite d'âge minimum passer de 14 à 15 ans. Un maximum de 32 concurrents sera autorisé dans chaque course.

Pour la classe WorldSSP300 du Championnat du Monde FIM Superbike, la limite d'âge minimum passera de 15 à 16 ans. Un maximum de 32 coureurs sera autorisé à s'aligner sur la grille.

Pour la saison 2022, une dérogation sera accordée aux coureurs déjà engagés dans la même classe en 2021 pour leur permettre de continuer à courir.

Pour 2023 et au-delà, il est proposé de relever encore les limites d'âge comme suit :

Un âge minimum de 14 ans doit être appliqué à toutes les courses sur tous les circuits de type Grand Prix, les Talent Cup d'Asie, de Grande-Bretagne, d'Europe et du Nord.

L'âge minimum pour les concurrents de n'importe quelle classe du Championnat du Monde FIM MotoGP sera porté à 18 ans. Cela comprend Moto3 et Moto2, pour lesquels la limite d'âge est actuellement de 16 ans.

Le vainqueur du Championnat du Monde FIM Moto3 Junior et/ou de la Red Bull MotoGP Rookies Cup sera autorisé à rejoindre le Moto3 à 17 ans. Pour la saison 2023 uniquement, une exception sera également accordée aux pilotes déjà engagés en Moto3 en 2022 pour leur permettre de continuer à courir.

Le Championnat du Monde FIM Moto3 Junior et le Championnat d'Europe Moto2, tous deux dans le FIM CEV Repsol, auront une limite d'âge minimum de 16 ans. La Red Bull MotoGP Rookies Cup augmentera également l'âge minimum d'un an à 15.

Avec la même philosophie que celle appliquée en 2022 (pour les coureurs ayant déjà couru en 2021), une dérogation sera accordée aux coureurs participant déjà aux Talent Cups en 2022 pour leur permettre de continuer à courir dans la même classe en 2023.

L'âge minimum pour les concurrents du Championnat WorldSSP sera porté à 18 ans. »

À partir de 2022, tous les pilotes engagés sur une épreuve FIM devront également être équipés d’airbags, tandis que la communication entre pilotes et commissaires de piste devra être optimisée : « L'objectif est de mettre en place des systèmes d'alerte automatiques et quasi instantanés pour tous les pilotes/motos qui suivent, dans les championnats de tous les niveaux ».

SPONSORISE

Derniers articles moto

Articles moto les plus populaires

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire