Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Aprilia 1000 SL Falco : routière de caractère

Dans Moto / Nouveauté

Aprilia 1000 SL Falco : routière de caractère

Après le lancement de la RSV 1000 qui avait marqué les esprits, Aprilia a une nouvelle fois fait parler d'elle avec la 1000 SL Falco, une routière à l'esprit très chaud.


Quand une marque vient de développer un moteur qui a été salué par tout le monde, il est logique que celui-ci soit repris sur d'autres machines.


C'est exactement ce que se sont dit les ingénieurs Aprilia qui ont transposé le twin de la RSV sur la Falco. Pour coller aux prétentions de la Falco, celui-ci a bien sûr était retravaillé afin d'offrir un plus grand couple.


Malheureusement, pauvres Français, nous ne pourrons pas profiter de tout cela car le bridage castre les intentions de la SL vers 5 000 tr/min. Passé ce cap, il grimpe dans les tours avec beaucoup de vigueur. Les amateurs de sensations fortes et autres coups de pied au cul seront aux anges. A noter : l'absence de zone rouge au compte-tours mais un petit voyant s'allume pour signaler l'entrée dans la zone à risque. Rassurez-vous, vous pourrez voir venir avant d'atteindre les 11 000 tr/min fatidiques. La vitesse de pointe avoisine les 240 km/h.


Plus la découverte avance, plus on se rend compte que la Falco est une machine à part. Sans être une sportive patentée, elle n'est pas vraiment une GT, tant elle prend plaisir à être cravachée avec un autre argument toujours à sa faveur : une partie-cycle quasi-irréprochable grâce à un inédit châssis double poutre en alu-magnésium. La direction est ultra-précise et il y a toujours moyen de rattraper une trajectoire un peu hésitante. Même sur route dégradée, la moto reste stable mais il faudra composer avec des suspensions relativement fermes. Un freinage costaud finit de rassurer ; tout comme l'assistance d'embrayage automatique et le système d'absorption de vibrations qui apportent un surcroît de confort très appréciable.


Pratique, mais...



Même si on peut assimiler la Falco à une RSV au comportement plus polyvalent, il n'en reste pas moins que les origines demeurent. Ainsi, comme en atteste les poignées, il est possible de porter un passager mais celui-ci ne sera pas le mieux loti en raison d'une selle ferme et de repose-pieds trop hauts. Tout le monde n'est pas soumis à la même règle. Le conducteur est ainsi installé dans une position plutôt sympathique. Les grands gabarits souffriront en revanche de la protection un peu juste.


Avec son réservoir de 21 litres, la Falco dispose d'une bonne autonomie. Attention, toutefois car en conduite sportive, la consommation monte en flèche. Le tableau de bord fourmille d'informations comme par exemple une fonction diagnostic de l'injection électronique et un chronomètre déjà présent sur les RSV 1000 peu utile sur route ces temps-ci...


SPONSORISE

Actualité Aprilia

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire