Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info

Disparition de Thierry Tchernine de la bande de Maisons Alfort.

Dans Moto / Sport

Disparition de Thierry Tchernine de la bande de Maisons Alfort.

C'est une des figures de la « bande de Maisons-Alfort » qui vient de disparaître à l'age de 66 ans.


Né en 1944 dans une famille modeste, le jeune Thierry a grandi à l'époque des « blousons noirs », ce qui lui vaudra quelques petits soucis avec les «bleus ». Rien de bien méchant, cela n'empêchera pas notre jeune rebelle de décrocher deux CAP, un en plomberie, et un autre en couverture.


Disparition de Thierry Tchernine de la bande de Maisons Alfort.


A 16 ans, il s'offre sa première moto, une 125 Motobécane. Ensuite, c'est au guidon d'une 500 BSA qu'il continuera son apprentissage et commencera à fréquenter la fameuse bande de Maisons Alfort.


C'est en 1966 qu'il disputera sa première course. Au guidon d'une 125 Morini, il terminera l'épreuve sur le circuit de Montlhéry à la seconde place.


A noter parmi ses performances, une victoire au Bol d'Or 1973 en compagnie de Gérard Debrock sur Japauto, et une 6ème place du championnat du monde 125cc en 1974 sur une Yamaha.


Il mettra fin à sa carrière en 1975, mais continuera de vivre comme il pilotait ses motos, gaz à donf'.


Disparition de Thierry Tchernine de la bande de Maisons Alfort.


Il est parti rejoindre les Choukroun, Pons, Rougerie, Cheval', ou encore Ravel pour ne citer qu'eux histoire de se tirer quelques bonnes bourres sur les routes du paradis…


Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 Toute une époque ... avec Norton Triumph et Motobec. mais la vie continue avec l'éternelle question: c'était mieux avant ? Salut l'artiste .

Par Anonyme

 en 1978 il avait un magasin à CRETEIL , je lui avais acheté un xl 125 ........

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire