Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

3. Essai - Bullit V-Bob 250: l'avis de la rédaction

Essai Bullit V-Bob 250

Le marché de niche a de l'avenir, c'est un fait, mais cette V-Bob semble curieusement partie dans la vie… La Rock&Roll attitude, vous connaissez ? Eh bien il semblerait que Bullit, marque Belge spécialisée jusque-là dans les 125 au style plutôt néo rétro, soit en mesure d'apporter un peu de fun dans une catégorie pour le moins délaissée par les concurrents : le "custom" A2 compatible.

Certes, la cylindrée aussi modeste que la puissance ne rendent pas la V-Bob aussi sexy qu'un gros cube, mais à bien y regarder, elle a tout ce qu'il faut pour séduire durablement et permettre de se faire la main à moindres frais sans rien sacrifier niveau plaisir. Déjà, les motards et les harleyistes vous saluent en vous croisant, ce qui n'est pas pour déplaire. Ensuite, on se fait rapidement à son côté placidement coupleux en ville et un peu plus démonstratif une fois le moteur lancé dans les tours. Enfin, la transmission par courroie est un réel atout pour cette nouveauté 2020/2021.

Bien que chinoise d'origine, bien que pourvue de pneumatiques à remplacer d'urgence pour une sérénité maximale sur nos routes à la mi-saison et en hiver, la V-Bob officie avec brio et bienveillance. Particulièrement homogène, suffisamment confortable, la sonorité de son moteur devient rapidement addictive et ludique, tandis que l'on profite de ses qualités dynamiques. certes, elle n'a pas vocation à être un foudre de guerre, mais elle rappelle combien les chinois savent être malicieux dans leur art de l'évocation et leur interprétation low cost destinée aux petits budgets. C'est presque pareil. Presque.

Bullit a apporté sa touche occidentale afin de parfaire un modèle déjà sympathique, et voici donc sa V-Bob à l'esthétique tranchée et au prix si doux qu'on se demande ce que les amateurs de custom pourraient bien lui reprocher. Disons une position de conduite jambes écartées, l'impossibilité de régler la position des repose-pieds et un réseau encore en plein développement. Pour autant, ça paraît solide et assez bien fini, et surtout, l'entretien est réduit.

Remerciements : Thierry pour son aide improvisée et précieuse.
Photos : Benoît Lafontaine

Essai Bullit V-Bob
Bullit V-Bob 250
Look
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Design
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
Qualité de finition/montage
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Aspects pratiques
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Instrumentation
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Espace de rangement
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
Équipement de série
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Ergonomie/confort
  • 6.833333333333333
  • 6.833333333333333
  • 6.833333333333333
  • 6.833333333333333
  • 6.833333333333333
Position de conduite
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Protection (vent/pluie)
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
Duo
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Confort
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en main
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Déplacement à l’arrêt
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Moteur
  • 7.2
  • 7.2
  • 7.2
  • 7.2
  • 7.2
Sonorité
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Puissance/performance
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Couple
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Reprise/souplesse/vibration
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Boîte de vitesses
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Gestion cartographie --
Châssis
  • 6.75
  • 6.75
  • 6.75
  • 6.75
  • 6.75
Répartition des masses
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Tenue de route
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Remontée d’informations
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Qualité de suspensions
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Réglages suspensions --
Gestion des assistances (TC, antidribble, vérin…) --
Freinage
  • 6.333333333333333
  • 6.333333333333333
  • 6.333333333333333
  • 6.333333333333333
  • 6.333333333333333
Feeling au levier/pied
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Qualité d’ABS
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Efficacité de freinage
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Budget
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Prix d’achat
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Rapport qualité/prix
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Rapport à la concurrence
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Consommation
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9

 Bullit V-Bob - Fiche technique

MOTEUR

Type : Bicylindre en V, Cylindrée : 249 cm3, Puissance : 18,5 CV, couple : 17 Nm à 5 500 tr/min. Boîte de vitesses : 5 rapports.

PARTIE CYCLE

Suspension avant : fourche inversée non réglable, suspension arrière : 2 amortisseurs réglables en pré contrainte. Frein avant : 1 disque, étier 2 pistons, ABS et couplage avec le frein arrière. Frein arrière : 1 disque, étrier simple piston, couplé avec le frein avant et ABS.

DIMENSIONS

L x l x h (mm) : 2 230 x 920 x 1 090. Empattement : 1 530 mm. Garde au sol : 160 mm. Pneumatique avant : 120/80 x 16. Pneumatique arrière : 140/70 x 16. Capacité du réservoir : 20 litres. Poids en ordre de marche : 179 kg.

Caradisiac a aimé

  • Le rapport qualité prix
  • La partie cycle bien équilibrée
  • Le comportement moteur
  • La dotation d'origine
  • Pas chère, mais pas "cheap" du tout !

Caradisiac n'a pas aimé

  • La prise au vent des jambes
  • L'asymétrie obligeant à écarter les jambes
  • Les repose-pieds non réglables

Portfolio (45 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bonjour.

Ce n'est pas mon genre de deux-roues, je suis, à 67 ans, plutôt maxi-scooter mais je ne la trouve pas mal. Ce qui me gêne, dans la phrase « , il est bien ce clône sino-belge de Harley Davidson ? », c'est le mot sino ! J'ai des doutes sur la fiabilité ! Pour avoir, dans ma jeunesse, possédé une Jawa et une Cz, motos pas chères, je suis méfiant. Chat échaudé, craint l'eau froide ! C'est vrai que la catégorie 250 cc est délaissée par les constructeurs (pas assez de bénéfices sur les ventes!), malheureusement. On ne trouve plus que des Mach, Brixton et autres productions chinoises ! Je viens de racheter, en plus de mon maxi-scooter Kymco Xciting 400 de 2017 (mon deuxième), une Honda CL 250 S de 1983 pour des petites balades cool. Je garde mon Kymco pour les sensations ! Le problème, avec la moto, est que les pièces sont introuvables et personne ne veut me la remettre en état. Je m'en sépare à contrecœur.

Par

Chinois= bonne chance de trouver des pièces de rechange dans quelques années, c'est du jetable, japonais=fiabilité même 30 ans après les pièces sont disponibles, pour les quelques centaines d'euros "economisées" à l'achat vous serez vite déçus

Par

Putain les finitions font peur.... tôle emboutie à tous les étages, peinture à la bombe... ça sent la rouille à plein pif dès la première saison hivernale.

Par

Même mon MTX50 des années 80 était mieux fini.

Par

Bonjour et je partage en tout point ce que dit notre essayeur. J'en ai acheté une (2ième moto, j'ai pas de voiture) en septembre pour un usage exclusivement urbain. 550 km à ce jour et uniquement pépins électriques (témoin ABS, feu stop). Les points faibles : duo exclu, "trop" bruyante (à mon goût) , garde-boue AR totalement inefficace (purement décoratif), pneus et finition "pas japonaise". Les points apparemment forts : tout le reste comme dit dans l'article : chouette petit moulin, transmission, suspension avant ... fun (très) bon marché

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire