Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Essai - KTM 790 Adventure : voyageuse tout horizon

Dans Moto / Nouveauté

ADN de la firme de Mattighofen, le tout-terrain à vocation polyvalente doit se décliner sur toutes les cylindrées. Héritières de la légendaire 990, l’Adventure se conjuguait alors en 1050 puis 1090, 1190 puis 1290. C’est le segment plus routier qui va enfin amener une voyageuse de moyenne cylindrée. En effet, avec son roadster 790 Duke, KTM dispose d’une base des plus efficaces.. Pour s'en faire une idée, nous partons aux alentours d’Errachidia (Maroc) afin de tester les nouvelles baroudeuses sur asphalte et au-delà…

Essai - KTM 790 Adventure : voyageuse tout horizon

Selon KTM, la 790 Adventure serait à la fois routière accueillante et machine hors bitume efficace. Son style est des plus dynamiques. Épurée, très fine, sa silhouette évoque d'emblée les périples au long cours et la performance. La bulle est ajustable sur 40 mm et deux positions en dévissant une fixation centrale. Sous ce pare-brise, deux grands feux triangulaires animent la face avant, incluant un éclairage diurne. Plongeantes, les écopes encadrent un large radiateur et file vers les flancs, habillant un inédit réservoir de 20 litres.

La tête de fourche et le phare sont les deux éléments les plus distinctifs de la gamme KTM.
La tête de fourche et le phare sont les deux éléments les plus distinctifs de la gamme KTM.

Cet élément est également un des points forts majeurs du design. Moulé en une pièce de polyamide épais, ses larges épaulements en partie haute se déploient en arche autour du moteur pour placer les masses au plus bas. Une solution déjà utilisée sur la 990 mais largement optimisée sur ces nouveautés. Cette particularité permet à la fois de baisser le centre de gravité et de libérer de l’espace pour le pilote en position debout; D'ailleurs, la plupart des éléments les plus lourds des 790 ne dépassent pas le sommet de la selle. De quoi donner beaucoup d'agilité et de contrôle à l'Aventure midsize. Des renforts en plastique épais protègent les zones de contact éventuelles à la base du réservoir.

Une double selle confortable et un porte-paquet. Direction l'aventure.
Une double selle confortable et un porte-paquet. Direction l'aventure.

Deux ventilateurs se chargent d'évacuer les calories du radiateur, même en évolution sous climat très chaud. Plus bas, un large sabot aluminium protège, de série, le bas moteur. Une assise double accueille l'équipage sur la version standard. La selle est monobloc sur la R et plus plate. De part et d'autre, les deux modèles proposent des poignées pour assurer le maintien du passager. Elles se joignent ensuite en un utile porte-paquet dominant un feu compact et concluant une poupe étroite et gainée.

Taillé pour le baroud

Un bicylindre de 95 ch anime la 790.
Un bicylindre de 95 ch anime la 790.

Renforcée pour emmener poids important, le treillis de la boucle arrière est boulonné sur un cadre tubulaire acier au chrome molybdène. La structure utilise le moteur comme élément porteur. Ce dernier est une déclinaison du bicylindre parallèle LC8c de 799 cm3 (88 x 65,7 mm) à double arbre à cames et quatre soupapes par cylindre. KTM est un motoriste soigneux. La mécanique dispose de cylindres en aluminium traités nikasil et de pistons forgés, reliés à des bielles forgée craquées. L'ensemble entraîne un vilebrequin monobloc, également forgé, dont les manetons sont calés à 75 degrés, imitant ainsi le caractère d'un twin en V. Et deux arbres d'équilibrage limitent les vibrations. Pour satisfaire à l'usage offroad des 790 Adventure, le profil des cames est modifié, boite à air et injection sont optimisées. Ainsi, le bloc délivre un peu moins de puissance mais légèrement plus de couple que la Duke. L'ensemble est largement plus disponible : 95 CV à 8 000 tr.mn et 89 Nm à 6 600 révolutions (contre 105 ch à 9 000 et 87 Nm à 8 000…). De quoi satisfaire le duo et les équipages chargés. L'autrichienne s'équipe également d'un embrayage assisté et à glissement limité pour éviter les blocages de roue arrière en cas d'empilement des vitesses.

Essai - KTM 790 Adventure : voyageuse tout horizon

Pour survoler l’asphalte ou les terrains plus engagés, le train avant reçoit une fourche inversée WP Apex de 43 mm non ajustable, débattant sur 200 mm. Son amortisseur WP réglable en précharge présente la même valeur. En montage direct, sans biellette, il régule les mouvements du bras oscillant caissonné en aluminium coulé sous pression. De plus, KTM équipe son trail d'un amortisseur de direction pour renforcer sa stabilité. Un point d’importance quand on connaît la vivacité des autrichiennes. D’ailleurs, la géométrie en témoigne avec un angle de colonne de 25,9 °, une chasse de 107,8 mm et un empattement de 1 509 unités. La garde au sol est de 233 mm.

Mais le confort et l’accessibilité ne sont pas en reste. L'assise de la 790 Adventure est ajustable de 830 à 850 mm. En option, des assises plus basses ou plus hautes autorisent 800 à 865 mm. De quoi convenir à un très large public. Étroites près du réservoir et bien dessinées, les assises autorisent beaucoup de recul et de mouvements. La flexion des jambes est naturelle, idéale pour les longues distances.

Aventure 2.0

Une électronique importante dompte la 790 Adventure, maîtrisée par une centrale inertielle pilotant sur l'angle antipatinage, gestion du frein moteur et ABS. Polyvalence oblige, toutes ces assistances sont désactivables indépendamment, autorisant le pilote à paramétrer aisément sa machine sur toute surface. L'accélérateur sous contrôle de puces autorise trois modes moteur, Street, Rain et Offroad. Ce dernier adoucit les gaz et autorise un niveau de patinage important avant d’intervenir. Il permet également de déconnecter le contrôle de traction qui n’est alors plus sensible à l’inclinaison. De plus, l'ABS est alors réduit sur l'avant et désactivé à l'arrière. Enfin, un quickshifter optionnel en montée et descente de rapport ainsi qu'un régulateur de vitesse équipent notre monture d'essai.

L'instrumentation est bien évidemment numérique. L'ergonomie est très bonne.
L'instrumentation est bien évidemment numérique. L'ergonomie est très bonne.

La technologie intègre également le cockpit. Un large écran TFT couleur de 5 pouces regroupe toutes informations utiles avec une ergonomie remarquable. La majeure partie de l’affichage loge un grand compte-tours à droite, incluant jauge de carburant et température moteur. Le niveau des différentes assistances ainsi qu’un témoin de rapport engagé complète cet ensemble. Ce dernier côtoie, côté gauche, un résumé paramétrable des autres informations disponibles (odomètre, partiels avec consommation moyenne pour chacun). On y fera également défiler l’ensemble des fonctions, données et réglages disponibles via le commodo gauche. Parfaitement lisibles les instruments sont une grande qualité de l’Adventure. Enfin, une prise 12V judicieusement situés sous l’écran permettra d’alimenter facilement un GPS.

La finition de l’Adventure avoue un soin appréciable. Toutes les surfaces sont soignées ainsi que les carters du twin LC8c. Sous l'habillage arrière gauche clipsé se trouve une trousse à outils assez complète. Pratique, le filtre à air est placé sous la selle, très facile d'accès. Une béquille centrale pourra équiper les machines et les intervalles de maintenance sont espacés de 15 000 km.

Portfolio (31 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Certainement une très bonne moto mais qu'est ce qu'elle est moche de l'avant !!!!!! Incroyable

Par

Top. Pour en finir avec les trails à 20.000 balles qui servent surtout à épater le voisin. Pour beaucoup moins cher : de la qualité, de la polyvalence, du caractère et de la facilité.

Par

Super moto, j’en ai acheté une il y a 2 mois je roule en solo et a deux . Le moteur a du couple et souple , grasse a plusieurs mode de réglage moteur et peut être souple comme vif . La tenu de route est très bonne , facile a mettre sur l’angle et précise , La Fourche et l’amortisseur sont vraiment très bien , dommage que l’amortisseur ar n’ai pas réglable . Sa fait plus de 30 ans que je roule en moto , j’ai plus de 10 de compétition et franchement c’est une moto qui a tous pour elle , c’est un train qui est joueur et trés agréable .

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire