Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Hamyak, le tank russe qui se prend pour une moto !

Dans Moto / Loisirs

Moitié tank moitié motoneige, le Hamyak (hamster en russe) est la création d’un ingénieur local, Eduard Luzyanin. Avec son unique amortisseur, sa chenille et son moteur de scooter, cette curiosité est parfaitement adaptée aux terrains accidentés. Une particularité le rend en revanche beaucoup moins utilisable sur asphalte.

Le Hamyak, le véhicule idéal pour une virée en forêt ?
Le Hamyak, le véhicule idéal pour une virée en forêt ?

Si son apparence peut sembler brute, le Hamyak est plus réfléchi qu’on ne peut le penser au premier regard. Créé par un ingénieur russe, Eduard Luzyanin, le Hamyak, qui signifie hamster dans la langue locale, suscite une certaine curiosité.

Hamyak, le tank russe qui se prend pour une moto !

Hamyak, le tank russe qui se prend pour une moto !

 

Mix entre un tank et une motoneige, le véhicule possède une structure tubulaire en acier qui abrite le moteur quatre-temps d’un scooter de 150 cm3 de fabrication chinoise. Une unité qui entraîne une chenille permettant d’atteindre une vitesse maxi de 43 km/h, bien que son allure de croisière recommandée soit plutôt de 20 km/h.

Si on retrouve un unique amortisseur indépendant, la principale curiosité de l’engin réside dans le fait qu’il ne possède pas de direction ni de freins. Le guidon est en effet solidaire du châssis, et selon son créateur, les changements de direction s’opèrent simplement par un transfert latéral du poids du corps.

Hamyak, le tank russe qui se prend pour une moto !

Une particularité qui si elle ne pose pas vraiment de problème sur sable sur neige ou même sur un terrain boueux, le rend difficilement utilisable sur asphalte. Mais ce n’est de toute façon pas l’usage pour lequel il a été conçu.

Avec un poids de 85 kg, le Hamyak embarque un réservoir de 10 litres, et un petit bidon de secours de 5 litres fixé à l’arrière. Selon Luzyanin, la consommation du véhicule est d’environ 1 litre par heure, ce qui laisse donc largement de quoi s’amuser.

Hamyak, le tank russe qui se prend pour une moto !

Conçu pour les terrains difficiles et les escapades sauvages, il embarque également plusieurs équipements qui vont bien : une trousse à outils d'urgence, une petite hache, une scie pliante, une lampe de poche, une boussole, un thermos et une corde d'escalade de 15 mètres.

Un vrai compagnon de route pour les sorties en forêt.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le Minion sous la selle est fourni?

Par

Ahah, la Russie est vraiment un monde à part !!

Par

C'est une blague le truc, essayez de changer de direction au démarrage ou lors de passages délicats, article putaclic

Par

Super génial!!!...mais ça sert à quoi?

Par

Un tank (char en Français) c'est un véhicule blindé à chenille composé d'un canon (ou d'une grosse mitrailleuse pour les très vieux modèle type Mark anglais de la première guerre mondiale) et d'un blindage capable de repousser au minimum les balles d'AR.

Une moto neige même totalement chenillé ne peut pas être appelé tank. Tout comme un ebr Panhard ne peut pas être appelé tank parce qu'il est à roue.

La chenille est un élément essentiel mais pas suffisant.

En plus, un tank protège son équipage, ce qui n'est pas le cas d'une moto. Restez dans l'automobile et évitez les mauvais parallèle avec les engins militaire.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire