Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Indian : le Thunderstroke 111 promis au calage variable des soupapes

Dans Moto / Nouveauté

Les derniers documents dénichés par le site Motorcycle.com, on travaille chez Indian pour améliorer l’ordinaire et l’agrémenter aux normes antipollution de plus en plus draconiennes. Le refroidissement liquide est une solution et elle est dans les cartons du constructeur américain mais pas seulement. Car il semble planifier la production du moteur Thunderstroke 111 à calage variable des soupapes.

Indian : le Thunderstroke 111 promis au calage variable des soupapes

Le mois dernier, nous avons vu filtrer des projets de fuite pour un V-twin indian gros calibre refroidi par liquide, probablement destiné à propulser les motos destinées aux longs voyages. Cela signifie-t-il que le moteur Thunderstroke 111 est destiné à une prochaine retraite ? Apparemment non, car Motorcycle.com a découvert des dessins de brevet pour une version du Thunderstroke avec un calage variable des soupapes du côté admission.

Le calage variable des soupapes est actuellement très prisé dans le secteur. Ducati l'a intégré aux modèles récents et BMW a remplacé la plupart de ses modèles bicylindres à plat phares par un calage variable des soupapes pour 2019, ainsi que pour sa superbike S1000RR. Il offre des avantages en termes de performances, permettant aux motos d’économiser du carburant et de produire de la puissance de manière plus cohérente, mais plus important encore, c’est excellent pour les tests d’émission.

L’exposé de Motorcycle.com sur la demande de brevet va très loin dans ce sens, et il serait tout à fait logique que ce soit la raison de l’inclusion de VVT ​​sur Thunderstroke. Les mécaniques refroidies par l’air avec de gros cylindres sont notoirement mauvaises pour les tests d’émission, et si Indian veut continuer à fabriquer le Thunderstroke, il lui faudra sans doute trouver le moyen de réduire ses émissions au tuyau d’échappement. Quel meilleur moyen que d’ajouter un calage variable des soupapes et éventuellement d’obtenir des performances supplémentaires ?

Dans l’ensemble, le moteur semble fondamentalement identique à celui du modèle actuel Thunderstroke, à l’exception du phaser à cames commandé par l’écu. Ce cam phaser peut ajuster le calage des soupapes, ce qui affecte les émissions de la moto. En ce qui concerne les gains de performances importants. Un dispositif que l’on peut aussi sans doute attendre dans le nouveau moteur à refroidissement par liquide.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire