Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Les appels de phares : cheval de bataille des Gendarmes

Dans Moto / Pratique

Traditionnel, l’appel de phares sert aux usagers de la route pour prévenir ceux arrivant en face d’un danger, et (ou) de la présence des forces de l’ordre. Un signal lumineux qui a de plus en plus de mal à passer pour ces mêmes représentants de la loi qui multiplient les appels à interrompre la tradition

Prudence, motard à terre. Les appels de phares préviennent aussi d'un danger.
Prudence, motard à terre. Les appels de phares préviennent aussi d'un danger.

Si les motards communiquent entre eux essentiellement à l’aide de gestes, que ce soit pour dire merci, pour signaler un danger, pour se saluer ou pour inciter un autre motard arrivant en sens inverse à ralentir, l’appel de phares reste traditionnel pour tous les usagers de la route. Il reste même le seul moyen de communication entre nous. Utilisé pour prévenir d’un danger, de la nécessité de rester vigilant, il est également très souvent réalisé pour prévenir de la présence des Gendarmes ou de la Police quelques mètres plus loin. Et c’est bien ça qui pose problème aux forces de l’ordre qui multiplient sur les réseaux sociaux et à travers des campagnes télévisées, les appels à cesser cette pratique bien ancrée.

Il est certain que les appels de phares compromettent le travail des Gendarmes en bord de route car toute personne qui a quelque chose à se reprocher est ainsi avertie de leur présence. Les autres auront simplement le réflexe de lever le pied ou de relâcher la poignée.

Il est toutefois important de rappeler que rien dans le Code de la Route ne sanctionne les appels de phares. Il en va donc de la sensibilité de chacun d’appréhender la présence en cours des forces de l’ordre selon leur activité et d’en avertir les autres usagers, automobilistes comme motards. Inciter à lever le pied, n’est-ce pas aussi de la prévention et une contribution active à la Sécurité Routière ?

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Pas interdit, donc autorisé. Bisous bisous.

Par

d accord avec la conclusion.

si ils sont à un endroit c'est bien qu'il y a un risque. donc autant prévenir tout le monde du risque encouru.

je n'arrêterai jamais les appels de phares.

pour finir, ça m a sauvé plein de fois.

Par

Pourquoi empêcher un conducteur de prévenir les autres usagers qu'il va se trouver dans une zone accidentogène ?

Car c'est bien les lieux ou devraient se poster nos chers représentants des FDO...

Par

Y aurait-il une baisse de chiffre d’affaire consécutive aux appels de phares ? Ahah !

Ils sont gonflés quand même nos zamis gendarmes,vouloir nous interdire quelque chose autorisé

Par

Bsr..

Je lis:" compromettent le TRAVAIL DES GENDARMES"...

On croit rêver.. Se planquer afin de mettre des jumelles pour alpaguer et faire payer des gens, c est pas un métier, c est du VOL à l encontre de la population.. Non, ils ne travaillent pas.. Travailler, c est pour les Travailleurs.. Eux, ils sont fonctionnaires de l État voyou qui tire sur la population, donc ont perdu toute crédibilité..Donc ils FONCTIONNENT, (fonctionnaires..)

Les Travailleurs ont une Âme, eux ils l ont perdu en cognant leur peuple.

Vive les appels de phares.. Je continuerai encore plus

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire