Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

"Non au Contrôle Technique moto", la mobilisation continue !

Dans Moto / Pratique

Cette fois, il semble difficile d’y couper. La directive 2014/45/UE a déjà été votée et préconise une mise en place d’un contrôle technique moto et scooter à compter du 1er janvier 2022. Une décision qui fait bondir de nombreux motards français, qui sont appelés à faire entendre leurs voix, et le reste, les 10 et 11 avril à l’occasion de manifestations organisées un peu partout en France par la Fédération Française des Motards et Colère (FFMC).

"Non au Contrôle Technique moto", la mobilisation continue !Face au Contrôle Technique moto, la résistance s'organise.

Si la crise sanitaire est encore bien présente, que l’État a décidé une nouvelle fois de restreindre la liberté de circulation des Français, la Ligue des Droits de l’Homme est là pour rappeler que la liberté de manifestation perdure malgré les restrictions (voir le PDF en fin d’article).

Une possibilité que ne manque pas de mettre en avant la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) qui appelle les motards français à manifester leur opposition au contrôle technique deux-roues ces samedi 10 et dimanche 11 avril : « Si la FFMC appelle à manifester contre le CT moto ces 10 et 11 avril, c'est bien pour dénoncer le scandaleux lobbying des opérateurs de contrôle technique ! Ces opérateurs, qui bénéficieraient financièrement d'un CT moto, sont les mêmes qui font tout pour que le Parlement européen le mette en place : ils sont donc juges et parties ! C'est inadmissible ! »

Conformément à la réglementation européenne qui « prévoit que les véhicules de catégories L de cylindrée supérieure à 125 cm3 soient soumis au contrôle technique…) sauf si des mesures alternatives de sécurité routière ont été mises en place au regard des statistiques pertinentes en la matière » , la France, qui n’a bien sûr pas anticipé de « mesures alternatives » autres que la refonte du permis moto et une expérimentation bancale de l'interfile, est donc sommée de se plier à la volonté des instances européennes, et ce dès 2022.

Malgré un rapport (MAIDS) qui établit que seulement 0,7 % des causes d’accident ne relèvent d’une défaillance technique, les motos et scooters français pourraient donc avoir droit à un contrôle technique dès 2022. Le manque d’anticipation des instances, et la précipitation d’une telle mesure ne font qu’ajouter de l’incompréhension envers une mesure déjà largement impopulaire.

Pour dire « Non » au Contrôle Technique moto et scooter, rendez-vous les 10 et 11 avril !

LDH droits manifestation confinement 2020-11-26 (1).pdf

SPONSORISE

Derniers articles moto

Articles moto les plus populaires

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire