Publi info

Spidi, le jean J&Tracker : l'essai

Dans Moto / Equipement

En 2018 Spidi a retravaillé en profondeur sa gamme de jeans, le J&Tracker en fait partie. Semblant appartenir au prêt à porter, l'italien est un véritable équipement moto, que vaut-il au quotidien? Essai.

Spidi, le jean J&Tracker : l'essai

Spidi a, pour 2018, dégainé deux grosses nouveautés jeans: l'excellent J&Dyneema (retrouvez ici son essai complet) clairement à part dans la production actuelle et ce J&Tracker, aux caractéristiques plus communes (jean homologué en coton et Cordura répondant à la norme européenne En 17092-4:2017 de classe A) et au tarif beaucoup plus doux que son aîné, orienté haut de gamme. Commun ne veut pas dire cheap ni obsolète, Spidi le prouve sans conteste ici, avec un pantalon bien pensé aux prestations plus qu'intéressantes, jugez plutôt !

SOIGNÉ

Coton, Cordura et tissu élastique, le J&Tracker reprend tous les standards des pantalons homologués moto avec en prime une coupe urbaine capable de passer incognito une fois piéton.

Spidi, le jean J&Tracker : l'essai

Si le look donne clairement l'impression d'être face à un jean du prêt à porter (PAP) la construction, si l'on s'y attarde un peu, fait bel et bien partie du monde de la moto, pour preuve les emplacements sur la partie interne des cuisses offrant une excellente liberté de mouvements ou encore la parfaite intégration externe des zips donnant accès par l'extérieur aux protections de genoux. Sur ce point la marque fait fort, tant côté praticité avec une insertion simple et facile même le jean porté, que concernant les protections toujours aussi souples. On retrouve des emplacements pour d'autres aux hanches qui seront hélas proposées en option.

Spidi, le jean J&Tracker : l'essai

Avec leurs 114 grammes vérifiés, ces coques de type Warrior (homologation CE de niveau 1) sont un modèle de confort. Confort que l'on retrouve également dans la globalité du pantalon. Sans bouclier en surépaisseur (coton renforcé Cordura, fibres tissées avec celles de coton) le jean se montre agréable tant en plein été que lors de nos derniers roulages de novembre. Top !

Spidi, le jean J&Tracker : l'essai
Spidi, le jean J&Tracker : l'essai

SOUPLE ET RASSURANT

Les protections en place, la route déroule son ruban d'asphalte ce qui ne dérangera aucunement l'italien. S’il est à son aise en usage urbain, en ville ou au boulot, le J&Tracker l'est tout autant lorsque le rythme hausse le ton. Rassurant (attention il ne peut être comparé avec un équipement sportif) il peut compter sur des protections assez englobantes (même latéralement) qui aspirent à la confiance. Souple, le pantalon laisse toute la liberté de mouvements nécessaire au pilote qui ne ressentira aucune gêne et ce quelle que soit la catégorie de deux-roues. Bonne nouvelle, la doublure meshée sur le devant de la jambe ne s'est pas montrée irritante, permettant d'avaler des kilomètres sans problème.

Spidi, le jean J&Tracker : l'essai

On aime le réglage en hauteur des coques aux genoux, leur facilité accès et le confort estival, revers de la médaille la protection thermique, cependant meilleure qu'un pantalon du PAP, ne vous gardera pas au chaud durant les mois hivernaux. L'entretien se montre courant pour un jean, tout comme sa largeur, laissant le champ libre à nombre de bottes (touring, sport).

BILAN

Le J&Tracker réussit son coup. Capable de répondre aux besoins du quotidien le jean sera à sa place sur la route. On aime particulièrement son confort général, l'accès extérieur des plus pratiques pour mettre et enlever les protections de genoux ou encore son tissage coton/ Cordura agréable. Si l'on aurait aimé trouver des coques aux hanches de séries et une homologation de niveau 2 aux éléments de série (genoux), le pantalon Spidi a su nous convaincre durant les mois d'essai...

Spidi, le jean J&Tracker : l'essai
Spidi, le jean J&Tracker : l'essai
Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire