Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Stationnement à Paris : un appel à manifester lancé pour le 18 juillet

Dans Moto / Pratique

Anne Hidlago officiellement réélue, la question de la pratique de deux-roues motorisés va inévitablement revenir sur le tapis d’ici peu. Parmi les mesures phares qui pourraient être prises à l’encontre des motos et scooters, l’édile prévoit notamment de faire payer le stationnement à Paris. Une mesure qui commence à faire grincer des dents.

L'appel est lancé pour le 18 juillet par la FFMC.
L'appel est lancé pour le 18 juillet par la FFMC.

Ce ne sera une surprise pour personne, Anne Hidalgo, la maire de Paris fraîchement réélue n’est pas ce qu’on pourrait appeler une « amie des motards ». Militante d’un Paris plus « vert », misant sur le développement des transports en commun et la réduction drastique du trafic auto comme deux-roues motorisés, Anne Hidalgo a plusieurs mesures dans les tiroirs, encouragée s’il le fallait par David Belliard, son nouvel adjoint membre d’Europe Ecologie - Les Verts. La plus emblématique et médiatique, est pour l’instant celle de faire payer le stationnement des deux et trois-roues motorisés.

Une idée qui ne fait pas l’unanimité, c’est peu dire. Par anticipation, l’antenne Paris-Petite Couronne de la Fédération Française des Motards en Colère appelle d’ores et déjà les motards et scootéristes à manifester leur opposition au projet de la mairie de Paris de faire payer le stationnement des 2 et 3-roues motorisés. Rendez-vous est donné le 18 juillet Porte de Vincennes à partir de 14 heures, pour un départ du cortège à 15 heures.

Du côté de la FFMC, on ne compte pas se laisser faire : « Les citoyens ne sont pas responsables de plus de soixante années de politique consumériste et de l’ouverture des vannes au « tout voiture ». Politique qui, soit dit en passant, continue à faire son chemin avec toujours plus de primes à la conversion pour casser des bagnoles en état de marche et en racheter des neuves… Ce que nous combattons, c’est le manque de connaissance et la diabolisation des usagers de 2RM par les pouvoirs publics et notamment le manque de reconnaissance en termes de mobilité et d’écologie. Nous ne luttons surtout pas contre les autres usagers et encore moins contre l’écologie. Bien au contraire, nous voulons y être intégrés comme tout citoyen responsable et être partie prenante dans les débats. Chacun doit avoir sa place et le rééquilibrage de l’espace public pour les uns ne doit pas se faire contre les autres. »

Reste à savoir si Mme Hidalgo et son équipe écouteront le message…

Portfolio (1 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire