Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Superbike: Davide Tardozzi a-t-il fait perdre le titre à Ducati ?

Dans Moto / Sport

André Lecondé

Superbike: Davide Tardozzi a-t-il fait perdre le titre à Ducati ?

L'échec dans la conquête du titre mondial face à un Ben Spies éclatant pour sa première saison en mondial Superbike ne passe pas en Italie du côté des amoureux de la marque de Borgo Panigale. Ceux-ci ont refait leurs comptes et ont tenu à rappeler à Davide Tardozzi qu'à force de refuser de donner des consignes à son compatriote Michel Fabrizio, on en est arrivé aux six points qui ont manqué à Noriyuki Haga pour ceindre la couronne suprême. Contraint de finir second à Imola puis à nouveau second à Portimao, le Japonais a ainsi perdu dix points. Ce qui n'a de cesse d'agacer les « ducatistes ».


Avec un peu plus de réalisme, Ducati aurait donc permis à son pilote d'assurer le championnat pour quatre points au lieu de le laisser échapper pour six. Une règle de calcul froide que Davide Tardozzi a lui-même tenu à battre en brèche, démontrant ainsi que l'attaque n'était pas anodine et qu'elle était prise très au sérieux:


« Nous avons tous conscience que la décision de ne pas arrêter Michel à Imola nous a sans doute coûter beaucoup. Mais étant donné comment les choses ont tourné ensuite, je ne suis pas convaincu que ce soit encore le bon moment pour analyser cette situation » annonce ainsi le ponte sur Desmoblog.


Superbike: Davide Tardozzi a-t-il fait perdre le titre à Ducati ?


« Dans la deuxième course de Portimao, Spies contrôlait parfaitement la situation et il avait le potentiel pour lutter pour le podium alors qu'il a géré une cinquième place suffisante pour l'attribution du titre. Il faut aussi se rappeler que Nori n'a pris la seconde place que dans le dernier tour. Michel ne pouvait pas savoir à ce moment là ce qui se passait derrière lui. » Mais avec une vraie course d'équipe sans doute aurait-il su. Face à un adversaire de la valeur d'un Ben Spies, Noriyuki aurait eu sans aucun doute bien besoin de toutes les forces vives de son équipe, quitte à faire une entorse à la sainte valeur sportive adulée par Ducati.


Par ailleurs, Tardozzi a aussi tenu à préciser que Fabrizio n'était pas un figurant au sein du box Xerox: « Je tiens à souligner que nous avons confirmé Michel pour 2010, qu'il a fait quinze podiums dont trois victoires au cours d'une saison qu'il termine troisième au général. Nous reviendrons l'année prochaine plus compétitifs que jamais. » Et plus solidaires ?


Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Ducati

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire