Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Téléphone au volant : les sanctions s'alourdissent

Dans Moto / Pratique

Déjà sanctionné d’une amende de 135 € et du retrait de trois points sur le permis de conduire, téléphoner au volant va maintenant coûter encore plus cher. Couplé à une infraction, le téléphone au volant entraîne dorénavant la rétention immédiate du permis.

Téléphoner en conduisant, une mauvaise habitude à bannir.
Téléphoner en conduisant, une mauvaise habitude à bannir.

Se faire prendre le téléphone à la main ou à l’oreille était jusqu’à présent sanctionné d’une amende de 135 €, et de la perte de trois points sur le permis. Depuis l’entrée en vigueur d’un nouveau décret ce vendredi 22 mai, le téléphone au volant pourrait vous coûter beaucoup plus cher.

En cas d’infraction, en plus de celle de tenir à la main votre téléphone portable, les forces de l’ordre peuvent maintenant effectuer une rétention immédiate du permis de conduire. Une rétention valable 72 heures, durant lesquelles la décision d’une suspension du permis revient au préfet. Une suspension du permis de conduire qui peut aller jusqu’à six mois, et même un an en cas d’accident, de conduite en état d’alcoolémie ou après usage de stupéfiants.

Publié mercredi 20 mai et mis en application deux jours plus tard, ce décret liste les infractions qui, entraînent désormais la rétention du permis lorsqu’elles sont commises simultanément avec celle de téléphoner au volant : le franchissement d’une ligne continue, le non-respect des feux de signalisation (y compris un feu orange), d’une priorité de passage aux piétons, un excès de vitesse, la non-utilisation du clignotant, un dépassement dangereux, etc.

Plus surprenant, le décret annule l’obligation de détenir dans sa voiture un éthylotest tout en étendant l’obligation pour tous les débits de boissons de vendre ces mêmes éthylotests sous peine d’une amende de 135 €.

Pour rappel, en 2018 près de 386 000 personnes ont été sanctionnées pour l’usage du téléphone au volant, soit plus d’un million de points qui se sont envolés. Véritable fléau, particulièrement pour les deux-roues, le téléphone au volant sera donc sanctionné plus durement. Et pour une fois, on ne va pas s’en plaindre.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire