Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Une Ducati S2R 800 venue d'Estonie plus italienne que jamais

Dans Moto / Préparation

Les Estoniens de Kickass Tuning ont pris le pari de rendre une Ducati S2R 800 encore plus italienne. Avec un design inspiré de Gucci, un travail de peinture sur mesure et des éléments exclusifs, on peut dire que le pari s’avère gagnant.

On valide le style général, moins le choix de l'échappement.
On valide le style général, moins le choix de l'échappement.

Variante du Monster, la Ducati S2R n’a pas connu un succès énorme sur le marché. Pourtant, propulsé par un twin de 803 cm3 et équipé d’un embrayage à glissement automatique, le vieux Monster n’a jamais vraiment trouvé son public. La faute sans doute à son positionnement entre deux marchés, pas vraiment petite cylindrée, pas vraiment grosse machine non plus.

Vert foncé et or, le choix est gagnant.
Vert foncé et or, le choix est gagnant.

Pour le propriétaire qui est allé trouver le garage estonien de Kickass Tuning, le problème était avant tout esthétique. Le travail des préparateurs a alors consisté à unir deux entités italiennes, Ducati et Gucci. Un vœu pas banal pour un résultat à la hauteur de la demande (à un détail près, nous y reviendrons). Personnalisée et subtile, la peinture a été entièrement refaite. Le vert foncé choisi pour le réservoir et l’entourage de phare avant souligne et magnifie les jantes et la fourche dorées. Ultra naked, la moto reste ainsi plutôt sobre. Le design exclusif de la selle, conçue sur-mesure sur le thème Gucci et la sérigraphie « Ducati » apposée sur le réservoir apporte une touche classieuse à la moto. Le travail est délicat.

La selle est l'élément majeur de la moto.
La selle est l'élément majeur de la moto.

Le bras oscillant, les roues et la fourche inversée, recouvertes de poudre d’or, sont des éléments réalisés spécialement pour cette S2R. Le phare avant, emprunté à un Scrambler apporte une touche moderne à ce style intemporel qui redonne une seconde jeunesse à un modèle qui paraît pourtant daté dans sa version originale.

Seule ombre au tableau, l’échappement gâche un peu l’ensemble. Fait maison et peint entièrement en noir, ce n’est pas tant la couleur que le style du silencieux qui interroge. Un détail que le propriétaire de la moto aura vite fait de corriger s’il ne lui plaît pas plus qu’à nous.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire