Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Vyrus Alyen 988, attention les yeux !

Dans Moto / Nouveauté

La dernière née de l’entreprise italienne Vyrus a sobrement été baptisée Alyen. Et force est de constater que ça lui va plutôt bien. Équipée d’un moteur V2 issu d’une Panigale 1299, la création transalpine au look aussi futuriste qu’agressif ne laissera sûrement personne indifférent.

Un look compact et tranchant.
Un look compact et tranchant.

On n’en attendait pas moins de la part de la société italienne Vyrus. Habitués des créations avec de la personnalité et une haute dose d’excentricité, les préparateurs italiens ont été fidèles à leur réputation avec cette Alyen 988.

Propulsée par un bicylindre en L de 1 298 cm3 (205 chevaux tout de même) de l'ancienne génération de Ducati Panigale, la moto utilise un train avant qui ressemble fortement à celui monté sur la Bimota Tesi H2 qui a été dévoilée l'année dernière, et que l'on retrouve sur de nombreux modèles Bimota et Vyrus. La moto dispose ainsi d'une direction centrale, maintenue en place par deux bras oscillants avant. Le système de direction est contrôlé par un ensemble qui transmet les actions du pilote à la roue avant.

Un train avant non conventionnel pour cet alien.
Un train avant non conventionnel pour cet alien.

Les carénages en fibre de carbone sont directement arrimés sur le bloc moteur. Les sorties d’échappement, également en carbone à l’instar de la carrosserie générale, n’échappent pas ces formes tranchantes qui donnent à la moto un air particulièrement agressif, voire carrément effrayant.

Du style pour cette grosse italienne.
Du style pour cette grosse italienne.

Si vous êtes néanmoins séduit pas l’allure générale de la bête, tout arrive, n’espérez pas vous en tirer pour moins de 80 000 €. C’est en général le prix d’appel pratiqué par Vyrus pour ses dernières créations et il n’y a pas de raison que cela soit différent pour cette moto.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Houla... que d'erreurs et de désinformations.

Le moteur n'est pas porteur, c'est un traditionnel cadre omega, ici en magnésium, comme sur toutes les Vyrus.

La liaison de la direction se fait par biellette.

Et le train avant est identique de conception Bimota. Rodorigo Ascanio est issu de chez Bimota et a crée sa firme Vyrus pour développer le concept sur route et sur piste alors que Bimota l'avait délaissé. Et Kawasaki qui a investi dans la firme Bimota reprend le légendaire concept identique à toutes les Bimota Tesi / Vyrus.

Sinon je suis très admiratif dans le design "osé" des jantes carbones, surtout de la jante arrière du mono-bras qui doit de plus encaisser les 205ch.

Niveau esthétique je suis beaucoup plus dubitatif (l'image ne révèle pas toujours la réalité surtout quand la robe est sombre) alors que d'habitude Rodorigo fait plutôt mouche.

Par

Le placement des mono-amortisseurs avant et arrière est assez "admirable" avec son jeu de billettes et basculeur peu commun dans cette position. On aimerait voir la bête déshabillée pour en découvrir toute d'astuciosité.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire