Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

3. Essai - Ducati Streetfighter V2 : l'avis de la rédaction

Essai Ducati StreetFighter V2

Vous l'avez compris au travers de notre essai, cette StreetFighter V2 est un véritable coup de cœur. À oublier de préférence si votre terrain de jeu ou de parade favori est l'agglomération (chauffe et souplesse moteur perfectibles) et si vous souhaitez rouler "réglementaire", même si les premiers rapports le permettent, la "petite" combattante prend tout son sens sur routes. Toutes les routes. Tous types de routes, y compris en mauvais état. Des rubans d'asphalte que l'on parcourt en solo ou avec quelqu'un de franchement amoureux et musclé des bras, des jambes et des abdominaux, qui se trouvera en hauteur, sur une selle étroite et sans espoir de pouvoir se maintenir ailleurs que sur vous en l'absence totale de point d'accroche.

Faisant honneur à son moteur au caractère explosif à partir du dernier quart de compte-tours, on retrouve la banane et de nombreux aspects des twins Ducati des temps passés, sans rien perdre en rigueur et sans devoir adopter une conduite physique. Idéalement dimensionnée pour donner du plaisir le moment venu sans faire complètement peur ni être à craindre, que ce soit au travers de ses accélérations velues ou de son comportement prévisible et entièrement configurable (tant au niveau suspensions que moteur), la SFV2 fait honneur à son illustre aînée à moteur V4, tout en apportant un côté moins exclusif. Elle se rapproche même des anciennes générations de StreetFighter, les 1098 et 848 apparues entre 2009 et 2011, tout en ayant tenu compte de critiques opérées à l'époque. Alors certes il y a aura un peu de mise au point, notamment au niveau de la partie cycle, afin d'en tirer le meilleur sur les revêtements les plus défoncés, certes elle est bourrée de petits défauts, mais cela contribue à faire d'elle une moto contrastée et riche. Riche comme quiconque voudra se l'offrir. Car si elle est la moins onéreuse des StreetFighter, elle n'en est pas moins facturée plus de 17 000 € ce qui prive pas mal d'entre nous, amateurs de bicylindres de caractère et de motos joueuses, de pouvoir profiter de ses nombreuses qualités.

Celle qui aurait pu s'appeler RoadFighter (mais c'est plus moche), nous est en tout cas apparue aussi fraîche qu'elle peut être chaude, apportant quelque chose de nouveau dans le paysage moto standardisé et le monde du bicylindre, aujourd'hui peuplé de moteurs verticaux dont la saveur est différente, dont l'identité ne rivalise pas encore avec celle d'une Ducati et particulièrement de celle-ci. À notre sens, elle éclate en deux le consensuel et garde le côté franchement "con" pour se faire plaisir et le côté "sensuel" de la superbe ligne, et elle mérite le titre de moto de l'année, si ce n'est dans le classement général (quoi que !), au moins dans la catégorie Roadsters sportifs, motos de caractère et à caractère et proposition originale.

Serez-vous taillés pour elle ?

Essai Ducati StreetFighter V2

Remerciements : Aurélien Turbant (coup de guidon) et Bertrand Dussart (quelques photos sont de lui), sans qui tout serait bien plus compliqué !

Ducati StreetFighter V2 mod. 2021
Look
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Design
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Qualité de finition/montage
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Aspects pratiques
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Instrumentation
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Espace de rangement --
Équipement de série
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Ergonomie/confort
  • 6.333333333333333
  • 6.333333333333333
  • 6.333333333333333
  • 6.333333333333333
  • 6.333333333333333
Position de conduite
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Protection (vent/pluie)
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
Duo
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
Confort
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en main
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Déplacement à l’arrêt
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Moteur
  • 7.5
  • 7.5
  • 7.5
  • 7.5
  • 7.5
Sonorité
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Puissance/performance
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Couple
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Reprise/souplesse/vibration
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Boîte de vitesses
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Gestion cartographie
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Châssis
  • 8.333333333333334
  • 8.333333333333334
  • 8.333333333333334
  • 8.333333333333334
  • 8.333333333333334
Répartition des masses
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Tenue de route
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Remontée d’informations
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Qualité de suspensions
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Réglages suspensions
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Gestion des assistances (TC, antidribble, vérin…)
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Freinage
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Feeling au levier/pied
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Qualité d’ABS
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Efficacité de freinage
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Budget
  • 5.75
  • 5.75
  • 5.75
  • 5.75
  • 5.75
Prix d’achat
  • 3
  • 3
  • 3
  • 3
  • 3
Rapport qualité/prix
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Rapport à la concurrence
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Consommation
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

 Ducati Streetfighter V2 - Fiche technique

MOTEUR

Type : bicylindre en V à 90° "Superquadro" à distribution desmodromique, 4T, 4 soupapes par cylindre, refroidissement liquide. Cylindrée : 955 cm3. Alésage x course : 100 x 60,8 mm. Rapport volumétrique : 12.5 : 1. Puissance : 153 CV à 10 750 tr/min. Couple : 101,4 Nm à 9 000 tr/min. Alimentation : par injection électronique. Embrayage : multidisque en bain d'huile, assisté et antidribble. Boîte de vitesse : 6 rapports, secondée par un shifter à la montée et à la descente DQS EVO 2. Transmission finale : par chaîne.

PARTIE CYCLE

Type : cadre monocoque et monobras en aluminium. Suspension avant : fourche inversée Showa BPF de 43 mm, réglable en détente, compression et précharge, débattement 120 mm. Suspension arrière : amortisseur Sachs réglable en détente, en compression et en pré charge, débattement 130 mm. Frein avant : 2 disques semi-flottants de diam. 320 mm, étriers radiaux Brembo Monobloc M4.32 à 4 pistons. Frein arrière : 1 disque de diam. 245 mm, étrier 2 pistons. ABS en courbe EVO.

DIMENSIONS

Roues : 120/70 ZR17 à l'avant, 180/60 ZR17 à l'arrière. Empattement : 1 465 mm. Hauteur de selle : 845 mm. Angle de chasse : 24°. Chasse : 94 mm. Poids tous pleins faits : 200 kg. Capacité du réservoir : 17 litres.

Caradisiac a aimé

  • Le caractère moteur au top
  • Rallonger les distances en réduisant le temps de parcours
  • Le comportement dynamique une fois réglée en suspensions
  • L'autonomie appréciable et la conso réduite
  • L'anti consensualité !
  • Et tellement plus…

Caradisiac n'a pas aimé

  • Le tarif élitiste
  • La sensibilité aux réglages de suspensions (il faut chercher le bon compromis)
  • Quelques coups de chaud liés au moteur en agglo
  • Rendre la moto à Ducati… et ne pas être riche (et inversement)

Photos (57)

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Ducati

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire