Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai Hyosung GV 650 Aquila : Born to be Kind

Dans Moto / Nouveauté

Aymeric Zito

Essai Hyosung GV 650 Aquila : Born to be Kind

L'envie de vous laisser pousser les franges sur les poignées et les sacoches sur les flancs vous tiraille depuis un moment. Vous rêvez de vous faire un trip à la Peter Fonda dans Easy Rider, cruiser les cheveux au vent sur l'interminable route 66, fendre l'air brûlant des déserts de l'Ouest et sentir le soleil s'observer sur chacun de vos chromes... oui mais voilà, votre budget n'a pas la même envergure que celui d'un ange de l'enfer. Le coréen Hyosung, qui a créé le segment de marché des modèles à prix cassés, a pensé à vous et propose désormais une nouvelle déclinaison de son bicylindre 650, et cette fois, c'est un custom !


Essai Hyosung GV 650 Aquila : Born to be Kind


Vous ressentez la tentation du custom mais votre banquier n'a pas l'air d'apprécier cette nouvelle passion. Vous avez forcément lorgné sur la majestueuse américaine V-Rod d'Harley Davidson. Modèle mythique pour lequel il fallait se fendre d'un chèque de 20 000 €... Je veux bien croire qu'à ce prix là, on ne reconnaît effectivement plus personne. Mais vous concernant, il semblerait que vous allez rester physionomiste encore quelques années...


Essai Hyosung GV 650 Aquila : Born to be Kind


Revoyant vos prétentions à la baisse, vous vous êtes intéressé à la Honda VTX 1800... là encore, le chèque était tout de même de 16 000 €. Une facture toujours trop salée pour vos finances. Hyosung l'a bien compris et vole à votre secours. La marque Coréene, sous-traitante de Suzuki, s'installe sur le marché du custom en proposant l'Aquila.


Essai Hyosung GV 650 Aquila : Born to be Kind


Hyosung compte bien rentabiliser une fois de plus son bicylindre en V de 650 cm3. Après l'avoir disposé dans leur roadster Comet, puis dans la semi-carénée Comet-S et enfin dans la sportive Comet-R, voici que ce moteur polyvalent vient se loger dans le cœur même de leur custom. Un twin en V à 90° à 4 soupapes par cylindre passant la puissance à la roue via une courroie crantée. Assez inhabituel mais après tout, pourquoi pas ?


Essai Hyosung GV 650 Aquila : Born to be Kind


Du chrome de partout, un guidon de chopper, un phare rond avec sa casquette, une longueur démesuré, tout y est pour s'y croire. La ligne de l'Aquila est très réussie et rappelle forcément les modèles les plus modernes de custom. En tout cas, nous, on est comme deux gamins à tourner autour. Forcément, dès que ça brille, ça attire les mirettes.


Essai Hyosung GV 650 Aquila : Born to be Kind


En y regardant de plus près, on est surpris par la jolie fourche inversée, équipement assez atypique pour cette catégorie. De l'autre côté, le large feu stop à diodes fini parfaitement la ligne globale de la moto.


Essai Hyosung GV 650 Aquila : Born to be Kind


Autre originalité, le tableau de bord entièrement digital sur fond noir. On y retrouve le tachymètre les kilométrages totaux et partiels, la température moteur et la jauge d'essence, ainsi que l'horloge. Il manque juste un compte-tours mais est-ce bien utile sur ce genre de modèle ?


Essai Hyosung GV 650 Aquila : Born to be Kind


Hyosung ne se contente donc pas d'imiter mais apporte sa pierre à l'édifice en proposant une demi-cylindrée au prix cassé et offrant cependant un équipement qui n'inspire pas une moto au rabais. Le moteur et son radiateur sont parfaitement intégrés, tous deux flattés de plusieurs chromes pour éviter de dénoter avec le reste.


Essai Hyosung GV 650 Aquila : Born to be Kind


Une fois en selle, forcément, on cherche les cale-pieds qui ne tombent pas naturellement sous les bottes. Il faut lancer les pieds loin devant, ce qui est déstabilisant au départ pour les non initiés. Les grands gabarits comme moi, qui ne chaussent pas du 36 fillette, vont vite changer leurs bottes rigides pour des modèles plus souples car quand il faut monter les rapports, c'est presque un jeu d'adresse pour aller chercher le sélecteur.


Essai Hyosung GV 650 Aquila : Born to be Kind


Enfin, ce petit temps d'adaptation est vite passé. Ce qui est tout de suite appréciable, c'est la maniabilité. Un poids plume pour la catégorie conjugué avec un angle de chasse très ouvert, et vous voilà sur un beau vélo que vous emmenez à droite et à gauche en toute quiétude. Le freinage est correct, avec un avant que l'on doit souvent compléter par son homologue arrière, on s'habitue rapidement à son utilisation.


Essai Hyosung GV 650 Aquila : Born to be Kind


Ajoutez à ça la souplesse du twin qui reprend bien en bas et surtout, qui monte haut dans les tours. La boîte spécialement conçue pour l'Aquila est une boîte à 5 rapports, offrant une allonge très appréciable et évitant ainsi de trop fatiguer votre cheville gauche.


Essai Hyosung GV 650 Aquila : Born to be Kind


Eh oui parce qu'on est là pour se faire plaisir, et le mot qui caractérise le mieux l'Aquila, c'est la sérénité. On ne s'y attendait pas forcément, étant donné que nous sommes deux néophytes en matière de custom, on partait avec plein d'a priori. C'est donc à notre grande surprise que l'on s'est pris au jeu du biker.


Essai Hyosung GV 650 Aquila : Born to be Kind


"Born to be... kiiiinndddd", oui parce qu'il faut quand même souligner que vous n'êtes pas au guidon d'une Harley de Bad Boy, qui culmine à 1800 cm3 et qui donne un orgasme à votre passagère dès le démarrage du moulin tellement les vibrations sont dantesques. Non, on est dans la version soft du Biker, mais ce n'est pas pour autant que l'Aquila se résume à vous emmener à la terrasse du café, elle a de très bonnes aptitudes à la balade soutenue !


Essai Hyosung GV 650 Aquila : Born to be Kind


Mis en confiance dès les premiers tours de roue, on a voulu jouer avec la belle en l'emmenant là où la route ne ressemble pas à la 66. Et elle a répondu du tac au tac. Avec une garde au sol limitée, il suffit de soulever sa botte et elle s'adapte en repliant ses cale-pieds quand on la met sur l'angle. "Tac tac tac tac", telle est la mélodie des cale-pieds lorsqu'ils cognent le bitume. Mais peu importe, le comportement reste très sain et le twin vous sort toujours facilement des courbes avec ses 78 chevaux en liberté. Quelle santé !


Essai Hyosung GV 650 Aquila : Born to be Kind


Hyosung a donc réussi son pari en proposant un custom a prix cassé et présentant toutefois un compromis très intéressant. Avec un look qui n'a rien à envier aux dominants de la catégorie, un moteur plein de vie et une partie cycle très joueuse, il est difficile de penser que vous regretterez votre investissement. Pour 6 995 €, on aurait pu s'attendre à bien pis ! Les grands passionnés du genre n'y trouveront peut être pas leur compte mais je reste persuadé que bon nombre de motards pourraient bien décider de se mettre un peu au vert et ce, sans hypothéquer leur maison.


Merci à Xavier pour cette découverte du custom coréen :


Méga Bike


300, Chemin Roger Martin


13090 Aix en Provence


Tél : 04-42-94-39-43


Photos (14)

SPONSORISE

Actualité Hyosung

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire