Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

3. Essai - Royal Enfield Interceptor 650: l'avis de la Rédaction

Essai Royal Enfield Interceptor 650

Économique sans être avare en sensations, simple sans virer dans le simplisme, la Royal Enfield Interceptor 650 revient aux sources du roadster et du plaisir de rouler. Si la finition peut appeler quelques remarques, une fois en selle, tout rentre dans l'ordre.

Les géants trouvent aussi bien leur place en selle que les physiques les plus modestes. Si la longueur des jambes peut avoir son importance, les suspensions bienveillantes se tassent immédiatement une fois assis. L'interceptor est une moto accueillante et agréable, visuellement séduisante dès que l'on a pris en compte une certaine notion de finition. On oublie rapidement les boulons constituant au final une part de l'identité de la moto, pour se concentrer sur l'essentiel: la route et le ressenti.

Premier point, le plus important et celui à ne jamais perdre de vue lors de cet essai : nous sommes sur une moto à 6 490 €. Certes, ce n’est pas rien, mais cherchez bien dans le paysage moto actuel celles dont vous pouvez disposer pour ce tarif. Qui plus est dans une gamme compatible A2.

L’interceptor se retrouve positionnée entre une Yamaha MT07, affichée au-dessus de 7 000 €, et une CB500 F, placée à 6 299 €. Vous l’avez remarqué, ces deux motos jouent clairement dans une autre cour niveau design et esprit. Car d'Esprit, cette jolie fille - pour en revenir au nom de la rue où trouver la Sima - qu’est l’Interceptor n’en manque assurément pas. Celui de son illustre aînée, pour commencer, apparue en 1963. Alors s'il convient de regarder du côté des machines dites «  néo rétro » à moteur bicylindre pour lui trouver une réelle concurrente, on déchante rapidement. On tombe au choix sur une Moto Guzzi V7 ou V9, proposées à partie de respectivement 8 599 € pour la version Stone et 10 049 € pour une Roamer, ou encore une Triumph Street Twin, laquelle culmine à 9 400 €. La Harley Davidson 750 à 7 590 € est bien plus proche qu’on ne le croit de l’Interceptor, fut-ce niveau lieu de production, tandis que la 883 s’exclut d’elle-même du mouvement, du fait de ses 10 775 €. Made in America oblige, là où la petite 750 est fabriquée en Inde.

Il semblerait que la base Interceptor/Continental GT soit déclinable dans d'autres versions (pourquoi pas un petit scrambler de derrière les fagots ?), et que Royal Enfield ne fasse là que commencer son essor. De nouvelles cylindrées, plus élevées et de nouveaux modèles, devraient prochainement venir grossir les rangs d'une gamme déjà fort séduisante.

Au-delà des considérations pécuniaires, l'Interceptor mérite de trouver sa place au sein des ventes de véhicules neufs pour ce qu'elle apporte à la communauté motarde. La Sima y croit en tout cas fort. Fort comme le révisions espacées de 10 000 km, ou encore fort comme le côté rassurant du stock de pièces dont s'est pourvu le nouveau distributeur Royal Enfield. De quoi répondre sous 48h à la demande du réseau, et surtout de quoi personnaliser la Belle pour quelques euros de plus. La version que vous avez découverte page précédente était  sobrement parée d'une mousse de guidon, de soufflets de protection de fourche et de rétroviseurs spécifique. Il suffit de peu pour être heureux. Ce n'est pas nous qui le disons, c'est la chanson. 

Essai Interceptor 650 mod. 2019

 Crédit photos: Benoît Lafontaine et D.R

Royal Enfield Interceptor 650 mod. 2019
Look
  • 7.5
  • 7.5
  • 7.5
  • 7.5
  • 7.5
Design
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Qualité de finition/montage
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Aspects pratiques
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
Instrumentation
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
Espace de rangement --
Équipement de série
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
Ergonomie/confort
  • 7.333333333333333
  • 7.333333333333333
  • 7.333333333333333
  • 7.333333333333333
  • 7.333333333333333
Position de conduite
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Protection (vent/pluie)
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
Duo
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Confort
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Prise en main
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Déplacement à l’arrêt
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Moteur
  • 7.8
  • 7.8
  • 7.8
  • 7.8
  • 7.8
Sonorité
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Puissance/performance
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Couple
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Reprise/souplesse/vibration
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Boîte de vitesses
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Gestion cartographie --
Châssis
  • 7.5
  • 7.5
  • 7.5
  • 7.5
  • 7.5
Répartition des masses
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Tenue de route
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Remontée d’informations
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Qualité de suspensions --
Réglages suspensions
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Gestion des assistances (TC, antidribble, vérin…) --
Freinage
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Feeling au levier/pied
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Qualité d’ABS
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Efficacité de freinage
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Budget
  • 8.5
  • 8.5
  • 8.5
  • 8.5
  • 8.5
Prix d’achat
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Rapport qualité/prix
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Rapport à la concurrence
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Consommation
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9

Fiche Technique - Royal Enfield Interceptor 650 mod. 2019

MOTEUR

Type:  Bicylindre en ligne, 4T, simple ACT à refroidisement air/huile. Injection électronique. Cylindrée: 648 cm3. Puissance: 47 ch. 7250 tr/min. Couple: 52 Nm à 5 250 tr/min. Alésage x Course: 78 mm x 67,8 mm. Compression: 9,5:1.

PARTIE CYCLE

Cadre: Type double berceau tubulaire en acier. Suspension avant : Fourche diam. 41 mm, débattement: 110 mm. Suspension arrière: amortisseurs à gaz, débattement 88 mm. Roue avant: 2,50 x 18". Roue arrière: 3,50 x 18". Pneu avant: 100/90-18. Pneu arrière: 130/70 - 18. Freina avant: simple disque diam. 320 mm. Frein arrière: Simple disque diam. 240 mm. 

DIMENSIONS

Longueur: 2 122 mm. Hauteur: 1 165 mm. Largeur: 789 mm. Empattement: 1 400 mm. Garde au sol: 174 mm. Poids à vide: 202 kg (sans carburant). Hauteur de selle: 804 mm. Réservoir: 13,7 litres. 

Caradisiac a aimé

  • La motorisation plaisante et juste
  • La grande qualité du freinage
  • Le caractère très attachant de la moto
  •  Le voyage dans le temps entre moderne et classique
  • Pouvoir rouler à fond... (ah bon, t'étais à fond ?)

Caradisiac n'a pas aimé

  • Le réglage du guidon, très avancé et droit
  • Quelques détails de finition facilement améliorables
  • Les rétroviseurs d'origine
  • La chauffe de l'intérieur des genoux en été ou si la protection s'en va...

Photos (35)

SPONSORISE

Actualité Royal Enfield

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire