Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai Yamaha MT-03 : la petite soeur.

Dans Moto / Nouveauté

Aymeric Zito

Essai Yamaha MT-03 : la petite soeur.

Comme nous avions programmé l'essai du Fazer 1000, les gentils vendeurs de la concession MG3 nous ont proposé d'essayer la nouvelle innovation de chez Yamaha : le MT-03.


Le concept du gros monocylindre est loin d'être mort et après lui avoir offert l'injection électronique et 60 cm3 supplémentaires sur le nouveau XT, la marque aux diapasons a décidé cette année de lui concevoir une autre robe. Le MT-01 avait réussi un lancement surprenant, il semblait judicieux de décliner ce look hors du commun autour d'un moteur qui a déjà fait ses preuves par le passé avec toute la généalogie depuis le XT 500.


Le résultat en est ce petit roadster à l'esthétique innovante qui annonce directement ses prétentions : le fun.


Essai Yamaha MT-03 : la petite soeur.


On voit tout de suite que le look sort de l'ordinaire avec deux gros silencieux sous la selle, un très bel amortisseur latéral, un train avant massif, un arrière raccourci et un joli bras oscillant.


Essai Yamaha MT-03 : la petite soeur.


Bref, de quoi donner un bon coup de jeune au gros mono Yam'. Ce dernier est le même que celui que l'on retrouve sur la dernière mouture du XT, mais il a reçu quelques petites modifications afin de gommer des défauts désagréables à l'utilisation, notamment sur la montée en régime et les vibrations. Le MT-03 propose ainsi un gros mono de 660 cm3, développant pas moins de... 45 cv ! Evidemment, on se doute d'ores et déjà que la surprise ne viendra pas des accélérations fulgurantes de ce modèle. Mais c'est le fun que vise Yamaha et on espère alors que les 5,7 mkg de couple seront suffisant pour emmener le bestiau qui affiche quand même un poids à sec de 174,5 kg.


La finition est propre, juste un petit bémol sur le compteur qui fait vraiment plastoc et qui est loin d'être gracieux... le budget design a du être consommé sur tout le reste, on a vraiment l'impression qu'il a été bâclé.


Essai Yamaha MT-03 : la petite soeur.


C'est Nicosh qui prendra les commandes en premier du MT-03. Dès la sortie de la concession, alors que je m'amuse comme un petit fou sur le monstrueux Fazer 1000 dans les grandes courbes d'Aubagne, Nicosh doit cravacher le gros mono pour réussir à nous suivre et garder constamment la poignée dans l'angle pour ne pas que l'écart s'agrandisse. On s'en serait douté, les grandes arsouilles ne sont pas dans les cordes de cette petite bécane. Elle se destine à la ville et les petites routes à un rythme balade.


Quand il s'arrêtera pour donner les clés à Ju', il se contentera de dire "Mouai, bof". Ok, le verdict a l'air sans appel. Après l'aigreur passée d'avoir du être à fond pour nous suivre, il reconnaîtra que le châssis est très agréable et que le moteur est sympa... "mais ça manque de wattttt !!!!".


Après avoir fait quelques kilomètres aux commandes du MT-03 dans les sinueux de Cuges, Ju' aura a peu près le même ressenti et son commentaire se résumera à ces deux mots : "Aucune sensation". Outch, est-ce vraiment si médiocre que ça ?


Nous nous arrêtons juste devant le circuit du Castelet pour faire quelques photos, et une belle ligne droite devant un parking privé est l'endroit parfait pour tester le tempérament joueur de la machine. Nous allons donc noter le côté fun de la bête !


Nicosh reprends les commandes et fera quelques allers-retours pour se mettre en jambe. Très vite, il commence à prendre ses repères et à bien s'amuser avec le petit mono. Il se laisse même tenter par quelques figures réservées aux initiés et dont les photos manquent puisque mon numérique vient de rendre l'âme !!!! Arrrggghhhhhhhh...


Aller, à mon tour de grimper sur le black MT. Etant donné le lieu, je vais directement commencer par la séance fun. Je m'assois sur une selle assez confortable et la position me rappelle tout de suite celle du SV. Dès les premiers tours de roue, je fais un bond dans le passé car le moteur me remémore mes premières amours : mon bon vieil XTE Supermotard... Rien à dire, je me sens vraiment en terrain connu. Contrairement au XT, le châssis est vraiment soigné.


Le MT-03 est vif et léger, un vrai vélo. Par contre, comme tous les gros mono, il garde cette facilité à lever les yeux au ciel dès qu'on le titille.


Merci Nicosh d'avoir pensé à prendre ton appareil photo.


Le moteur reprend très bas dans les tours, les suspensions sont fermes, on s'amuse très rapidement !


L'heure tourne et il est temps de faire demi-tour : place au test routier. Je reprends la route avec tous les a priori que m'ont laissé imaginer mes deux collègues, et la grande ligne droite qui longe le circuit n'est pas forcément la route parfaite pour me faire une autre opinion. L'injection a bien lissé la courbe de puissance et le moteur est très agréable. Bien sûr, les routes trop rectilignes deviennent vite lassantes étant donné la plage très limitée d'utilisation des régimes (zone rouge à 6000 tr/min) et les 45 petits poneys de la bête. On arrive enfin dans les virolos et ça devient tout de suite beaucoup plus amusant. Le châssis est sain, rigide juste comme il faut par rapport à la puissance du MT-03.


Elle se balance d'un angle à l'autre en toute légèreté et le gros mono permet de bien sortir de chacun des virages. Le double frein à disque à l'avant, avec des disques de 298 mm et des étriers 4 pistons donnent un très bon feeling sur le freinage. Contrairement aux sportives ou gros roadsters où la concentration sur les trajectoires est obligatoire pour ne pas aller à la faute, ici, on s'amuse et c'est tout ce qui compte. On peut même prendre une conduite "supermot'" et sortir la jambe tout en inclinant la moto, ça passe sans problème et on a le sourire.


Les deux gros silencieux ne laissent échapper qu'un petit bruit rigolo, qui va bien avec l'ensemble de la machine. La partie sinueuse du parcours touche à sa fin et l'entrée d'autoroute est inévitable. Poignée dans l'angle, elle atteint juste la vitesse maximum autorisée, voire un peu plus mais il ne faudra pas lui demander de vous agrandir les bras.


C'est donc un concept innovant réalisé par Yamaha qui a vu en ce MT-03 un petit roadster citadin pour les motards lassés de perdre leurs points de permis. Cette moto est destinée à la ville et ses alentours, et offre une partie cycle parfaitement adaptée à cette utilisation. L'originalité de son look se fera sentir sur la facture, proposée à 6990 €. Alors, ça vous tente ?


Essai Yamaha MT-03 : la petite soeur.


Photos (11)

SPONSORISE

Actualité Yamaha

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire