Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Honda VT 750 Shadow C2B : Et si on roulait ?

Honda VT 750 Shadow C2B:  Une prise en main évidente

Pas pensée pour le duo la Shadow !!

Je lance un regard pour faire signe à ma passagère de monter. Elle hésite quelque peu...le morceau de selle qu'il lui reste ne semble pas bien grand et le positionnement des cale-pieds n'augurent pas d'une position très confortable. Les jambes pliées et les genoux assez hauts, elle est obligée de se recroqueviller pour ne pas glisser sur le garde-boue et ce qui est amusant de prime abord va se révéler profondément gênant voire douloureux une cinquante de km plus tard. J'anticipe pour ne pas vous faire languir, bande d'impatients ! Associé à un amortissement arrière plutôt rigide, l'étroitesse de la selle et la position des cale-pieds vont la faire souffrir le martyr. Au bout de 40 bornes, ce sont les larmes aux yeux qu'elle me demandera de faire une pause, son postérieur souffrant atrocement. Chaque trou, chaque bosse, chaque changement de revêtement lui fera vivre un véritable calvaire. Premier constat, vous souhaitez divorcer, si vous souhaitez dégoûter votre compagne d'être une sdéesse sexy, emmenez la derrière la Shadow et vous ne la reverrez plus. Promis, juré, vécu...


Honda VT 750 Shadow C2B:  Une prise en main évidente


Et si on roulait...


De mon coté, ça se passe plutôt bien ! La prise en main est immédiate et n'appelle aucune critique. Équilibrée, fine, stable, la Shadow semble me dire qu'avec elle, je vais transformer mon quotidien parisien en « Route 66 » chaque matin. Et j'ai presque envie de la croire. Tout est doux, évident, simple. L'adoption du cardan n'offre aucune brutalité dans son fonctionnement et le twin réponds au doigt et à l'oeil. Pas violent avec ses 45ch, il devient suffisant quand il s'agit de s'extraire de la circulation. Les vibrations sont mesurées aux alentours de...de...Ah pas de compte-tour et un équipement visuel minimaliste. De simples diodes pour les phares, l'essence, les clignotants...un tachymètre avec un trip au milieu et basta !!!


Honda VT 750 Shadow C2B:  Une prise en main évidente


...Bon, pas grave...des vibrations mesurées jusqu'à 100/110km/h. Au delà, vous commencerez à sentir sous votre fessier des chatouillements puis des tremblements beaucoup plus conséquents. A tel point que rouler au-dessus de 140km/h (sur autoroutes fermées ou allemandes bien entendu) deviendra vite insupportable. La faute à une boite de vitesse à 5 rapports plutôt courts. Si cette dernière est parfaite pour la ville ou les petites routes de campagne, il n'en sera rien sur vos longs trajets puisque dépourvue « d'overdrive ».


Clairement, le petit custom Honda n'est pas à l'aise dans cet exercice et vous le fait savoir. S'il ne rechignera pas à vous emmener jusqu'aux 160km/h de sa vitesse max, ce seront vos abdos et la pression du vent dans la figure qui vous feront rendre les armes. Ca tombe bien, ca ne sert à rien et en plus c'est interdit ! Qu'est-ce que je vous disais ? Ah oui, que de mon coté, ça se passait bien ! Besoin de se ralentir, ça peut servir, le simple disque de 296mm associé au tambour de 180mm remplit son office. Inutile de tirer comme un sourd sur le maitre-cylindre noir mat, une pression progressive et le tour est joué. On finit par s'habituer à conduire à l'oreille, les « broap-broap » du moteur vous confirmant qu'il est temps de monter ou de descendre les rapports. Petit kif de ma part, le coup de gaz à la décélération, parce que je le vaux bien, fait son petit effet. Et c'est bien la le 2ème effet kiss cool de cette petite bécane.


Dark side of the Force


Honda VT 750 Shadow C2B:  Une prise en main évidente


Elle a de la gueule et vous aussi du coup. Avec son coloris noir graphite, l'entourage de phare noir mat tout comme le guidon et les commandes, la roue qui passe en 17 pouces à l'avant avec le gros gommard à la Fat Bob, l'arrière en 160, vous ne passerez pas inaperçu. Et si les Harley boys vous toisent avec leurs grosses gamelles, les passants se montrent pus curieux et s'interrogent sur le pédigrée de la petite. Bref, opération séduction réussie ! Sauf que, avec tout ce monde qui s'agglutine, va p'te falloir que je pense à l'attacher la titine. Faudrait voir à ce qu'on ne me la pique pas !!! J'aurais l'air de quoi...ben d'un piéton..pas faux...Et la, grand moment de solitude.


Comme disait le tandem de Funès-Bourvil dans « La grande vadrouille », « il n'y a pas d'hélice hélas ! C'est la qu'est l'os. » « Monsieur Honda, comment voulez-vous qu'on pose un bloc disque si vous équipez vos motos de frettes pleines. Comprenez qu'il n'y a pas de trous pour le fixer ! Mettez un U, monsieur Ligneul. Je veux bien, mais avec vos jolies jantes noires et vos rayons, je ne donne pas cher de l'usure voire tout simplement du potentiel de vol de cette machine. »


Honnètement, je trouve très agaçant de ne pas pouvoir protéger sa moto. A l'heure ou les compagnies d'assurance imposent des équipements spécifiques et pluriels, il n'y a rien de plus frustrant de que ne pouvoir sécuriser son engin sous prétexte qu'il n'existe pas de place ou tout simplement pas la possibilité de placer son équipement. Même si elle est équipée d'un neiman placé sous le T de fourche inférieur, ce dernier sera inutile pour qui voudrait repartir avec la belle. En revanche, il vous arrivera surement, je dis ça pour ne pas me sentir seul, d'oublier de l'enlever et de devoir couper le moteur, retirer la clef, dévérouiller le neiman et démarrer à nouveau...


Petit coup de gueule de ma part, ça ne sert à rien mais ça soulage !


Photos (23)

SPONSORISE

Actualité Honda

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire