Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Moto GP - Espagne: Les mots entre Valentino Rossi et Casey Stoner

Dans Moto / Sport

Moto GP - Espagne: Les mots entre Valentino Rossi et Casey Stoner

Huitième tour d'un Grand Prix d'Espagne que la pluie a transformé en bataille rangée pour mieux bouleverser la hiérarchie et donner l'idée aux pilotes de faire le casse de la saison. Marco Simoncelli fait la course de sa vie et Valentino Rossi revient du diable Vauvert aux avant-postes. Le compte de Jorge Lorenzo a été réglé, il faut maintenant sans attendre faire sauter le verrou Casey Stoner. Puis tout deviendra possible.


Seulement voilà, parfois, ça ne passe pas. Le « Doctor » a pris la corde, le pilote Honda élargit en signe de capitulation, mais la Ducati ne tient pas la charge et se couche sous les roues de sa rivale. La chute des deux protagonistes est inévitable.


Reste que chacun peut repartir. L'aura du nonuple champion du monde aimante toute l'attention des commissaires qui laisse l'infortuné Australien carrément à son propre sort. Ce qui ne manquera pas de l'agacer sérieusement. Livio Suppo en fulmine encore. Mais peut être qu'au pays de la corrida, le rouge de la GP11 a joué un rôle subliminal ? La messe est dite. Casey en reste là et Vale poursuivra sa route semée d'embûches jusqu'à un bon cinquième rang au vu des circonstances.


Moto GP - Espagne: Les mots entre Valentino Rossi et Casey Stoner

Moto GP - Espagne: Les mots entre Valentino Rossi et Casey Stoner

 


Le ligne d'arrivée passée, Rossi s'en est allé présenter ses excuses au stand Honda. Voici la conversation :


Casey : Comme va ton épaule ? Elle est OK ?


Valentino : Je suis sincèrement désolé.


Casey : OK. Tu as eu des soucis avec ton épaule ?


Valentino : J'ai fait une erreur.


Casey : Oui. Ton ambition a manifestement primé sur ton talent.


Valentino : Hein ?


Casey : L'ambition a été plus forte que le talent.


Valentino : Je suis vraiment désolé.


Casey : Pas de problème.


Après coup, le pilote Ducati dira à ses compatriotes qu'il n'a pas trop apprécié la remarque de son rival malheureux. « Peut-être qu'il ne me connait pas ? » aurait-il ajouté. Reste que l'explication s'est toujours mieux passée qu'entre Max Biaggi et Marco Melandri à Donington.


SPONSORISE

Actualité Ducati

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire