Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Moto GP - Etats-Unis: Edwards n'est pas gratuit et il veut plus de moteurs

Dans Moto / Sport

André Lecondé

Moto GP - Etats-Unis: Edwards n'est pas gratuit et il veut plus de moteurs

Lorsque l'on occupe une cinquième place provisoire au général d'un championnat Moto GP, que l'on y pointe comme le meilleur pilote d'une structure privée et que l'on a déjà fait un podium dans la saison, on n'est pas, à priori, inquiet sur son avenir pour l'année suivante. Et pourtant, Colin Edwards se demande de quoi sera fait le lendemain dans une ambiance où pas mal de pilotes en veulent à sa Yamaha Tech3, jusqu'à vouloir monter dessus pour rien. Une idée que n'effleure même pas le Texan:


« A la fin de la journée, je suis heureux d'avoir piloté la moto alors j'aimerais bien rester là où je suis avec Yamaha. Maintenant, il faut que l'on voit si tout est en ordre financièrement parlant. Là, je ne sais pas, mais on fera quelque chose l'an prochain » a déclaré la Tornade Texane qui se fait donc l'écho de son patron, Hervé Poncharal, qui avait déjà avoué dans un entretien accordé en exclusivité qu'il n'était pas dans la meilleure des positions budgétaires.


Moto GP - Etats-Unis: Edwards n'est pas gratuit et il veut plus de moteurs


Cependant, ce n'est pas la seule chose qui préoccupe Colin pour 2010. Il y a aussi cette histoire de moteur rationné: « Il faut que je cause avec le gars qui a décidé que l'on aurait cinq moteurs pour sept courses » a ainsi insisté l'Américain, mi-figue, mi-raisin. « Je ne suis pas heureux de ça. Je pense que l'année prochaines, tout le monde aura des difficultés avec six moteurs pour dix huit épreuves. » Edwards s'était lamenté sur l'atonie de son bouilleur à Brno. Visiblement, il n'a pas l'intention d'abandonner le sujet.


SPONSORISE

Actualité Yamaha

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire