Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Moto GP – Grand Prix d'Espagne : Marquez est vite parti et Pedrosa a réagi trop tard

Dans Moto / Sport

André Lecondé

Moto GP – Grand Prix d'Espagne : Marquez est vite parti et Pedrosa a réagi trop tard

Ce n'est pas cette fois un doublé qu'a fêté le HRC à Jerez. Contrairement à l'Argentine, une Yamaha s'est intercalée ente les deux Honda dont l'ordre est néanmoins immuable. Marc Marquez est devant et Dani Pedrosa plus ou moins loin derrière. Le scénario de la course est aussi connue. Le champion du monde s'enfuit dès le départ alors que le binôme amuse la galerie à la fin. Mais bien trop tard.


Au bilan, c'est Marc Marquez qui gagne mais à Jerez, la victoire avait une saveur particulière. Le champion du monde ne s'était jamais imposé sur ses terres à l'occasion son rendez-vous national. Voilà qui est fait. Craignant la bonne forme de ses adversaires sur ce circuit, il avait décidé d'enfoncer le clou d'entrée pour éviter toute mauvaise surprise : « Je suis très content, c'est un autre genre de victoire. J'avais eu un peu de mal en début de week-end et le niveau était très élevé, Pedrosa, Jorge et Valentino étaient très forts. J'ai pu prendre de l'avance en début de course et attaquer. Je sais que Dani et Valentino sont forts en fin de course, je me sentais mieux sur les pneus neufs que sur pneus usés et j'ai donc choisi de pousser très fort en début de course » a commenté celui qui compte à présent 100 Grands Prix au compteur.


Moto GP – Grand Prix d'Espagne : Marquez est vite parti et Pedrosa a réagi trop tard


De son côté, Dani Pedrosa se contentait de la troisième place, se résignant à être dominé par son équipier : « La course a été très dure dès le début, je ne pouvais pas bien contrôler la moto parce que l'avant menaçait de se fermer. Je ne pouvais pas attaquer et j'ai failli chuter à deux reprises. J'ai pris un rythme que je me sentais capable de tenir. Je suis resté derrière les Yamaha pendant toute la course. Vers la fin, ma moto se comportait mieux et j'ai doublé Lorenzo. Je me rapprochais de Rossi à deux tours de l'arrivée mais l'arrière glissait beaucoup et j'ai perdu contact. Ça a été une course difficile, c'était dur de ne pas tomber. Demain nous avons un test important mais maintenant nous devons féliciter Marc ! »


SPONSORISE

Actualité Honda

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire