Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Moto GP - Portugal: Estoril, point de non retour entre Valentino Rossi et Casey Stoner ?

Dans Moto / Sport

André Lecondé

Moto GP - Portugal: Estoril, point de non retour entre Valentino Rossi et Casey Stoner ?

On a eu le conflit Valentino Rossi et Max Biaggi et il semblerait que cette fois on puisse officialiser la guerre entre le même Rossi et Casey Stoner. Le feu couvé depuis un petit moment et c'est le Grand Prix sous la pluie de Jerez qui a été la goutte qui a fait déborder le vase. La faute à une erreur de jugement qui a amené à la chute le pilote Ducati qui n'a pu éviter d'emmener le pensionnaire de la Honda. Un contact qui a comme ouvert la boite de Pandore en faisant entrer dans une rage noire l'Austalien qui, depuis, n'a de cesse de répandre ce qu'il a sur le coeur. La décision de la FIM dédouanant les commissaires espagnols lors de leur action à Jerez prise de plein fouet, c'est sur l'attitude du « Doctor » sur la piste d'Estoril que l'homme du HRC a concentré ensuite ses feux :


«Il me suivait en permanence. Pour chercher à boucler un bon tour, il était tout le temps derrière moi. C'est comme un chien qui vous suit partout » a carrément lâché l'équipier de Pedrosa. « S'il a du mal à signer un bon temps, tant pis. Nous avons rencontré des soucis pendant la séance et nous nous concentrions là-dessus, mais j'ai vu qu'il a aussi beaucoup pris le sillage de Toni Elias pour faire son temps et je crois que ça n'est pas correct. »


Des propos assez durs qui a suscité la réaction suivante du binôme d'Hayden : « Lorsque nous sommes ensemble en piste, il exagère toujours beaucoup. A un moment, j'ai ralenti pour reprendre mon souffle parce que j'étais assez fatigué et je voulais faire un tour à l'attaque. Stoner est passé et j'ai recommencé à pousser. Il était devant moi, mais je n'étais pas si proche. Cela arrive à chaque séance, à chaque course. »


Puis l'Italien ajoute : «Je ne sais pas ce que veut Stoner. S'il croit que personne ne doit le suivre en piste, il ferait mieux de courir seul. Je crois que Casey ne m'aime pas beaucoup, c'est assez clair. En moment et il prend vraiment des libertés que je n'arrive pas à comprendre. Il parle de ma blessure à l'épaule comme si c'était un trophée, il commente mon travail chez Ducati et affirme se sentir en danger quand je suis en piste en même temps que lui."


" Je comprends l'épisode de Jerez : c'est moi qui avais tort et j'ai d'ailleurs été m'excuser. Mais je crois qu'il est encore vexé par sa défaite à Laguna Seca il y a trois ans. Dans ce sport, l'un gagne et l'autre perd : à certaines occasions c'est moi qui ai gagné, mais s'il croit qu'il est le plus fort il n'a qu'à le prouver. »


SPONSORISE

Actualité Ducati

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire