Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Moto GP - Qatar D.3: L'éclipse Stoner

Dans Moto / Sport

André Lecondé

Moto GP - Qatar D.3: L'éclipse Stoner

Certes, une fois encore, Casey Stoner a démontré au cours de ce Grand Prix nocturne, toute la maîtrise qu'il avait de son art. Départ prudent, puis la montée en puissance progressive pour s'extraire de ce peloton de furieux fait de Lorenzo, Rossi, Dovizioso et Toseland, et, une fois la voie dégagée, la chevauchée fantastique. Mais cette course ne saurait se limiter à ça. Elle a beaucoup révélé sur le niveau des uns des autres et asséné de bonnes vérités.


L'une d'elles est que l'on n'est pas Champion du Monde par hasard, d'où qu'on vienne. Le second du pilote Ducati n'est autre en effet que Jorge Lorenzo, qui, pour sa première course à ce niveau, a revêtu le cuir d'un Grand. Il n'a commis aucune faute, a poussé parfaitement le matériel mis à sa disposition et s'est montré comme le patron chez Yamaha.


Moto GP - Qatar D.3: L'éclipse Stoner


Derrière, on trouve Pedrosa qui avec l'esquisse d'une Honda 2008 a remis, seul, le HRC en selle. L'Espagnol a fait un départ de feu, a mené, avant de baisser de régime pour repartir à la conquête de ce qu'il pouvait espérer de mieux, la troisième marche du podium.


Et Rossi ? Non seulement il n'est pas le premier Yamaha, mais il n'est pas non plus le premier Italien. C'est encore un « rookie », en la personne d'un impressionnant Dovozioso, qui lui a montré comment faire les intérieurs pour s'imposer à lui dans un dernier tour époustouflant. Et l'homme de Tavullia peut encore s'estimer heureux de ne pas avoir subi un dernier assaut d'un Toseland transcendé, sur son ex M.1 en Michelin.


Moto GP - Qatar D.3: L'éclipse Stoner


Côté déception, on ne peut objectivement s'empêcher d'inscrire Randy. Car c'est bien lui que l'on aurait voulu voir à la place du sémillant Andréa. Au lieu de ça, il a raté, encore, son départ, et même s'il a remonté, il n'a pu passer un Capirossi pourtant en difficultés en fin de course. Le pilote LCR finit neuvième. En revanche, avec ses moyens et dans un état fébrile, Guintoli a fait son boulot. Quinzième derrière son binôme Elias, il marque un point.


Moto GP - Qatar D.3: L'éclipse Stoner


Classement:


1. Casey Stoner AUS Ducati Marlboro Team (B) 42min 36.587 secs


2. Jorge Lorenzo SPA Fiat Yamaha Team (M) 42min 41.910 secs


3. Dani Pedrosa SPA Repsol Honda Team (M) 42min 47.187 secs


4. Andrea Dovizioso ITA JiR Scot Team (M) 42min 49.875 secs


5. Valentino Rossi ITA Fiat Yamaha Team (B) 42min 49.892 secs


6. James Toseland GBR Yamaha Tech 3 (M) 42min 50.627 secs


7. Colin Edwards USA Yamaha Tech 3 (M) 42min 51.737 secs


8. Loris Capirossi ITA Rizla Suzuki MotoGP (B) 43min 9.092 secs


9. Randy de Puniet FRA LCR Honda MotoGP (M) 43min 9.590 secs


10. Nicky Hayden USA Repsol Honda Team (M) 43min 14.941 secs


11. Marco Melandri ITA Ducati Marlboro Team (B) 43min 20.871 secs


12. John Hopkins USA Kawasaki Racing Team (B) 43min 26.444 secs


13. Shinya Nakano JPN San Carlo Honda Gresini (B) 43min 26.458 secs


14. Toni Elias SPA Alice Team (B) 43min 35.119 secs


15. Sylvain Guintoli FRA Alice Team (B) 43min 35.517 secs


16. Anthony West AUS Kawasaki Racing Team (B) 43min 42.230 secs


17. Chris Vermeulen AUS Rizla Suzuki MotoGP (B) 1 lap


SPONSORISE

Actualité Ducati

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire