Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info

MotoGP : l’émotion était aussi en Moto2 pour Tech3

Dans Moto / Sport

MotoGP : l’émotion était aussi en Moto2 pour Tech3

L’écurie Tech3 est la seule structure française en MotoGP et elle est menée de main de maître par un Hervé Poncharal qui est aussi le patron des représentants des écuries engagées. Cette année, le tricolore a été comblé par le parcours de sa recrue Johann Zarco, mais Tech3 est aussi de la grille du Moto2, catégorie intermédiaire du paddock. Et notre compatriote a également vécu quelques émotions grâce à sa machine Mistral610. La preuve…

Après six ans d’attente, Tech3 Racing a ainsi été enfin récompensé de son premier podium en Moto2.

Hervé Poncharal : « ça faisait effectivement six ans que nous n’avions pas inscrit le moindre podium en Moto2, autant dire que l’émotion était très grande à l’arrivée de ce GP du Japon. Xavi s’était qualifié en première ligne sur le sec, mais en voyant les trombes d’eau dimanche matin, on s’est dit que ça allait être compliqué de concrétiser. La piste était ultra-glissante, beaucoup de pilotes sont d’ailleurs partis à la faute. Pourtant, ça ne l’a pas empêché de faire une course sublime. Il est remonté au classement, s’est emparé de la deuxième place et il revenait même sur le leader !

Ça nous a paru très long, mais une fois la course terminée, il y a eu une grosse explosion de joie dans le box. On avait tous les larmes aux yeux. C’était magique, parce que c’est un programme différent du MotoGP. C’est notre moto et Xavi, on le suivait depuis qu’il était en CEV, nous l’avons fait débuter en mondial Moto2. »

« Mais au-delà même de ce podium, le bilan est positif. Il s’est également battu aux avant-postes en Australie comme en Malaisie. Même chose en Valence, avant qu’il ne chute. La fin de saison a donc été vraiment brillante. Malheureusement il s’est blessé à Assen, il a manqué quelques courses, sans quoi il aurait terminé dans le Top 10. Cela dit 11e en Moto2, ce n’est pas si mal. Franchement, 2017 restera une belle cuvée. »

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire