Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Radars embarqués : ils sont parmi nous !

Dans Moto / Pratique

Le déploiement massif des radars embarqués confiés à des entreprises privées est bien en marche. Installés dans des voitures banalisées conduites par des chauffeurs privés, les radars embarqués seront plus de 450 à sillonner la France d’ici la fin de l’année 2021. La machine à cash est lancée.

Les radars embarqués vont se multiplier en 2021.
Les radars embarqués vont se multiplier en 2021.

Pour le gouvernement, c’est le jackpot assuré. La privatisation des radars embarqués va rapporter très gros à l’État. Confiés à des entreprises privées, les radars embarqués dans des voitures banalisées devraient être plus de 450 sur les routes de France dès la fin de cette année.

Sept jours sur sept, 5h30 par jour, les chauffeurs de ces boîtes à cash sillonneront les routes, pour un salaire de 22 000 € par an. Selon les estimations, chaque véhicule rapporterait 130 € par heure de roulage, soit 321 750 € par jour pour l’ensemble de la flotte.

La particularité du système, et ce qui fait inexorablement pencher la balance du côté de la répression bien plus que de la prévention, est qu’il est impossible de savoir, sur le moment, que l’on a été flashé puisque les flashs sont invisibles. Les radars embarqués détectent les excès de vitesse lorsqu’on les double, ou qu’on les croise, avec une tolérance de 10 km/h en dessous de 100kh/m, et de 10 % au-dessus de 100 km/h, et suivent une boucle définie par la sécurité routière.

Selon la « Ligue de Défense des Conducteurs », les radars embarqués confiés aux sociétés privées devraient faire exploser le nombre de PV, passant de 1,5 million à 12 millions par an.

Nous voilà prévenus, la répression va fonctionner à plein régime.

SPONSORISE

Derniers articles moto

Articles moto les plus populaires

Commentaires ()

Déposer un commentaire