Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Un préparateur australien transforme une Honda CRF450X en moto de ville

Dans Moto / Préparation

Mariage osé entre une moto d’enduro et une moto de tous les jours, les australiens n’ont pas de limites lorsqu’il s’agit de laisser libre court à leur imagination. Un préparateur de Brisbane s’est ainsi fait plaisir à mélanger les genres.

La préparation du magasin Black Cycles, à Brisbane, ne passe pas inaperçu.
La préparation du magasin Black Cycles, à Brisbane, ne passe pas inaperçu.

Au premier coup d’œil, on comprend que l’on n’a pas affaire à une moto usuelle. Mais que se cache-t-il donc derrière ce look ravageur ? Premier indice, le cadre de la moto rappelle les motos tout-terrain. Idem pour le bras oscillant. Le moteur également semble ne pas être inconnu. Eh oui, toutes ces belles pièces viennent d’une des reines du tout-terrain, la Honda CRF450X , la base de la moto qui vient de gagner le dernier Paris-Dakar aux mains de l’Américain Ricky Brabec, ni plus ni moins.

Le moteur de la CRF 450 est là. Le cadre aussi et le poids de cette réalisation reste toujours très contenu.
Le moteur de la CRF 450 est là. Le cadre aussi et le poids de cette réalisation reste toujours très contenu.

Imaginez-vous un instant avoir la puissance, la rigidité et le faible poids d’une telle moto d’enduro pour votre moto de tous les jours ? Noel Muller de chez Black Cycle à Brisbane en a rêvé et l’a fait. 

Pour ce faire, notre Australien a utilisé un donneur sain de 2007 qui sort 48 chevaux et ne pèse que 113 kilos. «L’idée de base était d’enlever tous les plastiques et rabaisser la moto», affirme le préparateur. Vingt centimètres ont ainsi été gagnés sur la suspension d’origine. Il ne restait plus qu’à changer les pneus à tétines pour des pneus mixtes plus adaptés (Avon Trailrider). Au passage le pneu avant de 21 pouces est passé à 18 pouces, comme à l’arrière.

Difficilement imaginable sur nos routes françaises, à cause de nos réglementations draconiennes, cette superbe réalisation hante les routes australiennes.
Difficilement imaginable sur nos routes françaises, à cause de nos réglementations draconiennes, cette superbe réalisation hante les routes australiennes.

Le travail continue avec un nouveau réservoir maison tout en alu. La selle et sa base aussi ont été imaginées en interne avec un vinyle chromé peu classique pour coller à la couleur générale de la moto.

L’éclairage a été confié à des éléments LED, tant à l’avant qu’à l’arrière. Le nouvel échappement colle bien à l’image de « Street Tracker », dénomination de cet ensemble peu usuel, à mi-chemin entre une moto de Dirt track et un enduro dont on ne devine pas forcément l’origine.

Si cela vous intéresse, la moto est à vendre. L’homologation sera une autre histoire.

Portfolio (3 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire