Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

KTM, la force tranquille

Dans Moto / Sport

3. Yamaha, objectif Top 5

KTM, la force tranquille

Chez Yamaha, c'est un peu compliqué entre les différents teams impliqués !


On retrouve Frans Verhoeven sur une Yam officielle, le Néerlandais a de nouveau changé de monture, BMW en 2011, une Sherco en 2012 et pour le prochain Dakar, une Yamaha.


Olivier Pain a de son côté toujours une moto bleue, la même que Verhoeven, on peut dire sous les couleurs Yamaha Motor France.


David Casteu (n° 10) a sensiblement la même moto avec un échappement de l'an passé, mais dans sa structure perso. David Frétigné est revenu à sa marque fétiche via une autre structure, YRC avec David Barrot. Il pilotera une nouvelle Yamaha sur base de 450 WR développée de son côté.


David Frétigné, que l'on était nombreux à apprécier la visite sous les hangars havrais, a travaillé au développement d'une moto différente, avec le préparateur espagnol JVO, le gros travail a porté sur les entrées d'air, de type « forcé ».


D'après lui, le surplus de vigueur du moteur ainsi gavé se fait sentir dès 80 km/h. Sa moto n'était pas au Havre, 2-3 choses restent à valider, celle-ci rejoindra Lima le mois prochain.


Les motos de Verhoeven, Pain et Casteu sont un savant mélange de compétences, de collaboration et de moyens entre, Yamaha France, Yamaha Hollande, Yamaha Europe et bien sur HFP qui a élaboré, testé et monté les motos dans ses ateliers.


KTM, la force tranquille


On a ajouté aux pilotes expérimentés une autre Yamaha officielle pour l'enduriste Mickael Metge qui se lance sur le rallye-raid.


Les motos de Pain (n° 9) et Verhoeven (n° 15) sont assez nouvelles par rapport à l'an passé. On est revenu à un amortisseur de direction classique, Casteu et Pain avaient testé en janvier un nouveau système Ohlins. Les suspensions, le plus gros changement, sont cette fois des Kayaba, revues et corrigées là aussi par HFP Laval. Franc Carbonne a fabriqué toute la partie réservoir-carénage.


La première différence qui saute à l'œil c'est bien le passage de l'échappement sortie moteur. Celui-ci contourne le carter d'embrayage pour repartir vers l'arrière, hé oui, la sortie culasse est vers l'arrière. Pour les cordes « vocales » c'est un silencieux Dona qui prend place.


Pour le reste, on sait faire, Nissin pour les freins, le bras oscillant version rallye est superbe. On regarde ça de près en images.


Nous avons fait le tour des équipes les plus importantes sur place, nous allons revenir sur des teams plus modestes, des pilotes habitués que l'on retrouvent chaque année et aussi des "poireaux", des privés, privés de tout, ces hommes qui écrivent l'histoire du Dakar. Restez connectés.


Portfolio (25 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

"la sortie culasse est vers l’arrière" culasse ou cylindre?!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire