Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Après la Chine, Harley-Davidson vise désormais l'Inde

Dans Moto / Nouveauté

Les puristes (et Donald Trump) vont devoir s’y faire. L’avenir de Harley-Davidson semble devoir passer par l’Asie. Après avoir mis un premier pas en Chine avec le développement de la petite Harley-Davidson 338R, la marque de Milwaukee chercherait maintenant un partenariat en Inde.

Après une Harley chinoise, verra-t-on une Harley indienne ?
Après une Harley chinoise, verra-t-on une Harley indienne ?

L’actualité récente du côté de Harley-Davidson est plutôt morose. Entre l’annulation de la Bronx pour 2021, avant de trancher définitivement sur son sort par la suite, l’abandon de la gamme Sportster, l’annonce de centaines de licenciements et l’arrivée d’une toute nouvelle direction, la marque américaine semble être en pleine restructuration.

Dans le cadre de sa nouvelle stratégie d’expansion, notamment vers l’Asie, Harley-Davidson a décidé de miser sur des partenariats commerciaux avec des poids lourds locaux. Après la collaboration avec le Chinois QianJiang qui va prochainement accoucher du petit roadster siglé Harley-Davidson 338R, qui n’a pas grand-chose avec l’ADN de la marque, il semble que celle-ci lorgne désormais du côté de l’Inde.

Selon nos confrères de Ride Apart, les dernières rumeurs dans les médias locaux font état d’une prise de contact de Harley avec des marques bien implantées, avec comme cible prioritaire Mahindra. Sa filiale, Classic Legends, est déjà en charge de la commercialisation des nouveautés de Jawa. Pour Harley-Davidson il y aurait là l’opportunité de développer, à partir de la base des modèles Jawa ou d’une base de Mahindra des modèles vendus ensuite sous la marque de Milawaukee, en reprenant le même schéma que celui utilisé avec la QianJiang 350, devenue Harley-Davidson 338R.

Du côté indien, Hero Motocorp s’est aussi déclaré candidat pour un éventuel partenariat, tout comme d'autres marques indiennes telles que Bajaj ou TVS, bien qu'elles aient déjà d'autres accords avec KTM, Triumph et BMW, ce qui rend plus difficile pour elles de conclure également un accord avec Harley-Davidson. Mais le business étant ce qu’il est, aucun scénario n’est à exclure.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

ça sauvera certainement harley

Par

En réponse à Djed sirius

ça sauvera certainement harley

Ça serait cool. Encore plus si ça finance la création de nouvelle moto pour nous.

Par

L'Inde, la Chine avec des moteurs Benelli, ça cest du bon sens quand on est pas capable soit même de faire un moteur de cvo fiable, le partenariat est salutaire. Moulinex pour la gamme électrique?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire