Publi info

Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Dans Moto / Nouveauté

Elle aussi y a eu droit : la chouchoute des motards urbano-GT passe au ShiftCam. La nouvelle R1250 RT est en essai chez nous. Le changement de came, c’est maintenant !

Essai BMW R1250 RT

Passer de la R1250 GS à la R1250 RT, c’est prendre 30 kg, chambouler tous les packs d’équipement et redécouvrir la grosse nouveauté 2019 : le moteur Boxer ShiftCam de 1 254 cm³, toujours fort de ses 136 chevaux. Plus qu’une augmentation de l’alésage ou des valeurs de couple et de puissance, c’est aussi et surtout un nouveau comportement moteur que l’on espère, que l’on touche du doigt (2 modes de conduite). Surtout lorsque les conditions climatiques sont celles que nous avons rencontrées lors de notre essai. Et pour cause : à peine plus de 0°, de la pluie, du brouillard et des conditions de route classées jaune.

Mais avant de faire un tour, il faut faire le tour. Celui du propriétaire, celui des options de notre modèle d’essai. Et il y a fort à faire. Déjà, nous découvrons que le contrôle de traction ne fait pas partie de la dotation d’origine. Ensuite, chaque élément appréciable fait partie d’un pack plus ou moins pertinent, mais absolument indispensable en cette saison et compte tenu des conditions de route. Dans le Pack Confort à 870 €, on ne retrouve que des avantages d’ordre ergonomique, au nombre desquels : le verrouillage centralisé des deux vide-poches avant et des valises arrière, une prise 12V type Mini Din, les capteurs de pression de pneumatiques (toujours utiles) et l’alarme. Si l’on opte pour le système de démarrage sans clef, le transpondeur, qui intègre également l’empreinte de la clef, permet d’activer l’antivol et de fermer les rangements à distance. L’échappement chromé (!!?), fait également partie de la notion de confort. Visuel, peut-être, pour le reste…

Essai BMW R1250 RT
Essai R1250 RT
Essai R1250 RT

Notre R1250 RT est également pourvue du pack Touring facturé 1 375 €, lequel propose la suspension électronique ESA, les très appréciés sièges chauffants, celui du conducteur étant directement interfacé avec l’instrumentation et la molette de navigation, ainsi que le régulateur de vitesse. Logique également que l’installation du support de GPS maison fasse également partie de la panoplie touristique. Dommage par contre que les modes moteurs (conduite Pro) soient en option et intégrés aux 425 € du pack Dynamic, d’autant plus que ledit ensemble ne propose en supplément que les phares Pro (le cerclage LED autour des feux principaux) et les feux de jour. Autre regret : le shifter dit « Pro Shift », aussi en option. Celui-ci de bonne facture et bien réglé, permet la plupart du temps de passer les vitesses sans toucher à l’embrayage, y compris lors de grosses accélérations ou du rétrogradage. Même s’il est revu pour plus de souplesse, ledit Shifter manque parfois de « confort » lors de l’action, et ne saurait totalement remplacer l’action sur le levier gauche. Enfin, notons la radio MP3 Bluetooth à un peu plus de 1 000 €, sans oublier les déflecteurs transparents au niveau des rétroviseurs et abritant plus amplement les mains, et voici que se précise le tarif final à plus de 26 000 € pour cette R1250 RT si séduisante.

Essai R1250 RT
Essai R1250 RT

Essai R1250 RT

La ligne inaugurée par la R1200 RT de 2015 et son nouveau moteur, ne vieillit pas. Elle reste agréable à l’œil, assez sportive même, si l’on y prête garde. L’essentiel de l’investissement dans cette nouvelle version a donc été investi dans le bicylindre à plat, avec de très grosses modifications internes. Certes, celui-ci voit sa cylindrée passer à 1 254 cm³ par une augmentation de l’alésage, mais l’essentiel est ailleurs : dans la distribution variable. Le ShiftCam permet de mixer deux comportements moteur grâce à deux arbres aux profils de came et aux caractéristiques spécifiques : l’un pour les bas et mis régimes exploités de manière douce (charge partielle), l’autre pour les hauts régimes obtenus à pleine charge (came à pleine charge). Le moteur peut donc choisir quelle came exploiter en fonction du régime moteur. Les nouvelles cames jouent sur les soupapes d'admission en les levant totalement à plein régime et partiellement le reste du temps. Déphasées, elles influeraient efficacement sur la consommation, revue à la baisse. Le caractère moteur serait également bénéficiaire de ce nouveau système. La lubrification et l’équilibrage moteur ont également été revus pour supporter les nouvelles caractéristiques et offrir plus encore de confort. Un confort constituant le principal atout de la RT. Prêt pour voir ce que tout cela donne ? Les routes de Paris et de la région parisienne, place privilégiée des routières BMW, s’offrent à nous pour cette prise en mains.

Essai R1250 RT
Essai R1250 RT
Essai R1250 RT

 

Portfolio (45 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (8)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"alors qu’il reste encore 500 tr/min" : Il ne manquerait pas un zéro par hasard ???

"aux relants métalliques feutrés" : RELENTS, Monsieur l'inculte...

"répartiteur de freinage Avant/Arrière lorsque l’on actionne le levier gauche réglable en écartement)" : Quel levier gauche ??? Sur les photos, on ne voit que le levier d'embrayage... De plus, pourquoi cette parenthèse fermante, alors qu'il n'y en a pas d'ouvrante...

Par

Merci d'aller sur un autre site de moto, tu commences à nous gonfler avec tes commentaires condescendants.

Si on devait réécrire tous les articles du net, on serait pas dans la merde.

Par

Ca reste du bmw a la fiabilité très aléatoire et comme je l' avançais dans une approche discursive sur l' ..ébouriffante GS à 23/25000 roros ; j' ai d' ailleurs ouï un taux de retour 49 % % sur l' ancienne GS, ce qui en ferait le winner tte catégorie..

Il serait intéressant de faire le pointage précis des retours avec de vrais utilisateurs, pour l' heure ce produit est un fruit marketing aventureux, point..

Bonne chance.

Par

Le bureau design des globicéphales a encore frappé.

Immonde comme toute BMW qui se respecte et bien entendu hors de prix pour que les bourges en porsche puisse aussi la prendre en location sur le compte de la boîte.

Pour les vrais motards, passez votre chemin, il y a plus beau, plus fiable, mieux équipé d'origine, moins cher et avec un vrai SAV.

Par

En réponse à Benjamin2491

Merci d'aller sur un autre site de moto, tu commences à nous gonfler avec tes commentaires condescendants.

Si on devait réécrire tous les articles du net, on serait pas dans la merde.

Fermes là, il a raison de pointer les fautes.

Par

fermeS là... 2 mots = 2fautes... tu ferais mieux de lA fermer golio

Par

R 1250 RT / La radio ne fonctionne pas.

A 56 ans je me remets à la moto que j'avais dû arrêter pendant 16 années (j'avais plus de 20 ans d'expérience moto assidue et intensive auparavant).

De ce fait, avec mon 1,70m, j'avais une certaine appréhension à l’idée de manœuvrer à l'arrêt et à basse vitesse de cette imposante R 1250 RT, et s'il est vrai qu'elle impressionne, finalement, après 1 mois 1/2 d'utilisation, la prise en main est faite !

A l'usage, c'est vraiment une super machine (même si je ne fais toujours pas le malin quand je la gare par exemple, je fais seulement attention et jusqu'ici tout va très bien !).

Nous roulons majoritairement en duo, et même avec les bagages, le poids ne se fait pas sentir. La protection au vent et à la pluie sont vraiment efficaces (avec une petite pluie, d'autant plus en position "bulle haute", pas besoin de mettre les vêtements de pluie par exemple).

Nous pouvons rouler 500 Km dans la journée en arrivant frais comme des gardons, c'est vraiment appréciable, et c'est ce que nous recherchions en acquérant cette moto (vous verrez, l'âge avançant...).

J'ai juste un bémol avec l'une des options BMW (évidemment chère comme toutes les autres, mais lorsqu'on paie et que l'on en a "pour son argent", cela passe bien, ce qui n'est pas le cas pour celle-ci) : la radio, connectée à nos 2 casques (BMW) par BlueTooth. Lorsque je suis seul sur la moto, la radio fonctionne bien (sauf lorsqu'on utilise le GPS qui en ralentit la reconnexion après la diffusion des messages vocaux GPS qui interrompent la radio, mais cela passe encore...). Mais lorsque nous sommes 2, connectés en "intercom" par BlueTooth avec nos 2 casques, la radio ne fonctionne plus du tout, même en ville ou à très basse vitesse ! La radio est coupée en permanence (plages d'utilisation inférieures à 3 secondes, et après ces 3 secondes, la reconnexion à la radio très lente). Autant dire que cette option radio BlueTooth en duo est inutilisable ! On n'entend jamais la radio, mais juste des plages de 1 à 3 secondes interrompues de longs temps d'arrêt ! J'ai signalé ce défaut de qualité BMW oralement et par écrit (dans les enquêtes BMW "votre avis nous intéresse) déjà par 3 fois, mais je n'ai pour l'instant aucun retour de mon concessionnaire ou de BMW Motorrad France. Quel dommage !

En dehors du fait que les 2 "protège-culasses" que j'avais commandés à l'origine ne m'ont toujours pas été livrés/installés ("BMW est en rupture de stock" m'a-t-on dit, je ne l'ai appris que le jour de la livraison de ma moto, qui avait été lui-même décalé de 2 jours, ce qui m'a d'ailleurs coûté 2 journées d'assurance pour rien), je suis très content de mon acquisition et nous prévoyons déjà de nombreux voyages au guidon de cette superbe, agréable, et confortable machine.

Il est dommage que des incidents comme ceux décrits ci-dessus viennent entacher la qualité de mon "expérience-client". Pour leur retard de livraison et les protège-culasses non encore livrés (mais déjà payés...), je ne leur vouerai pas pour autant une haine farouche jusqu'à la fin de temps, car je considère que ceci peut arriver dans le business..., voyons seulement maintenant s'ils me livrent rapidement les protège-culasses car j'attends toujours... Mais je suis moins conciliant avec la radio par BlueTooth qui ne fonctionne pas en duo, d'autant moins au prix facturé pour cette option. Le concessionnaire, oralement, m'a dit qu'il avait déjà reçu des plaintes au sujet de la radio qui ne fonctionne pas sur la R 1250 RT, et que cela ne s'était jamais produit avec les modèles précédents (1200 RT, etc.). Si mon concessionnaire et BMW persistent dans leur silence au sujet de ma réclamation, je m'adresserai à eux par courrier en recommandé comme il se doit.

Je trouve qu'il est bien dommage d'en arriver là, car ceci perturbe l'impression générale qui était très bonne, à la fois sur la qualité du produit et du service, et ceci vient gâcher un peu la satisfaction que j'ai (et ma passagère aussi !) à avoir repris la moto sur une telle monture, qui procure vraiment un réel plaisir à voyager !

Par

En réponse à lorenzozozo

Le bureau design des globicéphales a encore frappé.

Immonde comme toute BMW qui se respecte et bien entendu hors de prix pour que les bourges en porsche puisse aussi la prendre en location sur le compte de la boîte.

Pour les vrais motards, passez votre chemin, il y a plus beau, plus fiable, mieux équipé d'origine, moins cher et avec un vrai SAV.

Toi tu n'as sans doute jamais roulé avec pour avancer des âneries pareilles...

Quand au 'mieux ailleurs' c'est qu'il fallait étudier avec ton salaire de gilet jaune au lieu de critiquer ce que tu ne peux pas te payer, jaloux !

Tu a la philosophie pour rouler Honda j'imagine (on vend le plus de motos donc on est les meilleurs) et tu dois être un grand fan de 'stupide 93 Marc Merguez' je parie... Ou alors fan de Suzuki, car le moins cher = le meilleur pour ton porte-monnaie...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire