Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai Honda CB125F : digne héritière de la CBF125

Dans Moto / Nouveauté

Essai Honda CB125F : digne héritière de la CBF125

CB, deux lettres qui symbolisent le rêve : deux lettres qui ont marqué l'histoire depuis l'apparition de la toute première Benly en 1959. La famille CB s'apparente à une dynastie avec la présence des CB500, CB650, CB1000 sans oublier la CB1100. L'année 1964 a marqué la commercialisation de la toute première CB125. Lancée en 2009 sur l'hexagone sous l'appellation CBF125, la petite ''cébé'' s'est écoulée à plus de 12000 unités sur le marche français (3600 en 2009, 2900 en 2010, 1700 en 2011). Toutefois, son marché de prédilection reste sans équivoque le Royaume Uni où il se vend 2000 CBF125 chaque année. C''est donc fort logiquement que Caradisiac Moto s'est rendu au Royaume Uni à Windsor pour la présentation européenne de cette CB125F.


L'Inde reste le marché de référence pour la CB125 au niveau mondial où il s'est écoulé (sous le nom de Shine) près de 3 millions d'unités. En Europe, le Royaume Uni détient le monopole du segment derrière l'Espagne et la France. Présentée logiquement en exclusivité lors du de la dernière édition du salon de Birmingham, la CB125F succède à la CBF125 après six ans de bons et loyaux services. Honda affiche clairement son objectif et table sur 1000 unités cette année.


belle évolution esthétique


Esthétiquement, la CB125F n'a plus grand chose à voir avec sa devancière : les lignes sportives/carénées de l'ancienne tranchent avec un modèle 2015 typé roadster un peu à la manière de la Yamaha YBR, sa principale rivale. Si l'ancienne version était produite en Inde, la dernière mouture jouit d'une fabrication chinoise à l'usine de Wuyang. Cependant, ce changement de lieu de production n'altère en rien la qualité d'assemblage : les plastiques demeurent qualitatifs, et l'on apprécie à sa juste valeur l'absence de vis apparente sur les carénages. De même, la présence de pièces latérales en aluminium, ainsi que la poignée passager viennent parfaire le tableau. Par ailleurs, la proue se pare d'une tête de fourche re dessinée et le galbe offert par les écopes de réservoir suffit à trouver une position de conduite confortable et naturelle.


Essai Honda CB125F : digne héritière de la CBF125


Le tableau de bord fédère une instrumentation dite à l'ancienne : ici pas de place pour une lecture digitale mais uniquement analogique, l'ensemble demeure lisible et complet (compte-tours, compteur de vitesse, jauge de carburant mais pas de témoin de réserve). On retrouve également un indicateur de rapport engagé et des témoins de point mort et d'injection. la CB125F se pare d'un totalisateur kilométrique et d'un trip partiel à rouleaux. L'ancien bouchon de réservoir typé aviation laisse place à un bouchon plus classique toujours muni de l'ouverture à clé mais là-aussi pas de montage sur charnière. Enfin, Honda s'est attelé à rendre cette moto pratique et facile à utiliser au quotidien avec la présence de série de deux béquilles (centrale et latérale).


Photos (24)

SPONSORISE

Actualité Honda

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire