Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

2. Essai Honda Forza 125 Euro 4 : réajustements techniques

Essai Honda Forza 125 Euro 4 : smart key de série

Béquillée sur la latérale, notre version d'essai, ici dans sa livrée argent/mat, séduit l'organe oculaire. Pourtant, les retouches stylistiques demeurent sobres et discrètes, cependant en avait-il besoin ? et bien franchement non. En revanche, les ingénieurs ont mis en avant des améliorations techniques bienvenues. Dans sa globalité, la partie-cycle reste inchangée, si ce n'est le remplacement de la monte pneumatique d'origine IRC vue sur la précédente génération par des Michelin City Grip. Si le grip des IRC était satisfaisant sur sol sec, l'arrivée des gommes françaises est un gage de sécurité indéniable sur toutes sortes de revêtement, principalement sur les routes mouillées ou pendant la période hivernale où les chaussées sont rendues glissantes par les intempéries.


Essai Honda Forza 125 Euro 4 : smart key de série


Rassurez-vous, la firme aillée ne s'est pas arrêtée là avec une belle mise à jour de la suspension arrière : les amortisseurs présents sur le modèle 2017 ont été revus par rapport à la première génération. Et il ne faut que quelques kilomètres pour en ressentir les effets bénéfiques avec davantage de travail au niveau de l'hydraulique. Certes, l'ensemble conserve un minimum de rigueur, mais l'amélioration du confort est indéniable. D'autant que l'assise, légèrement creusée, demeure accessible à toutes les morphologies. Un point de plus pour ce scooter qui, pour nous, s'avère être l'un des plus confortables et polyvalents de sa catégorie.


Essai Honda Forza 125 Euro 4 : smart key de série


Enfin, il faut se pencher sur la motorisation pour voir les principaux changements techniques. Pour 2017, le Forza 125 hérite d'un bloc 4-temps homologué à la norme Euro4 : le moteur a donc subi quelques aménagements sensibles avec des modifications au niveau de la boite à air, de l'échappement et du catalyseur sans oublier la transmission dont la démultiplication finale a été allongée. Outre son impressionnante discrétion au démarrage, le monocylindre de 15 chevaux voit ses performances accrues. Notre modèle d'essai avec zéro kilomètre au compteur a atteint une vitesse de pointe de 130 km/h compteur (environ 120 km/h chrono) pour un régime maxi de 10500 tr/mn (soit légèrement inférieur à l'ancienne version). Les accélérations sont franches, mais l'on note un léger creux à 80 km/h avant que la puissance ne revienne de façon linéaire. Toujours équipé du système Stop&Start à l'instar des SH et Vision 110, il se montre aussi peu gourmand en carburant puisque nous avons relevé une consommation de 2,8 litres/100 km sur un parcours mixte (ville, autoroute et péri-urbain).


Portfolio (23 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire