Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Orcal SK-01 125 : l'étoile montante

Dans Moto / Nouveauté

Cinq ans après avoir investi le marché français, Orcal accroît son offensive sur le marché des motos 125 cm3 avec l’introduction d’un tout nouveau modèle baptisé SK-01. Ce véhicule orienté roadster, ne cache pas ses ambitions au sein d’une catégorie où règnent les productions japonaises et européennes. Sur le papier, cette SK-01 affiche des arguments techniques intéressants avec en point d’orgue un tarif judicieusement placé.

Essai - Orcal SK-01 125 : l'étoile montante

Depuis de nombreuses années, la cote de popularité des machines néo-rétros n’a pas cessé de s’amplifier. Effet de mode, demande croissante de la clientèle ? L’un ou l’autre, peut-être les deux. Quoiqu’il en soit, le phénomène a pris ‘’racine’’ en 2012 avec la mise en circulation des premiers exemplaires du genre par la marque Mash. L’engouement suscité par ce type de véhicule a provoqué un tel raz de marée que la riposte orchestrée par la concurrence s’est par la suite mise en ordre de bataille. Depuis, plusieurs marques venues d’Asie, principalement de Chine, se sont engouffrées dans la brèche partant à la conquête d’une part du gâteau avec plus ou moins de succès. Parmi les marques sérieuses dans la catégorie, il faut notifier Orcal, un label mis en service par la DIP (importateur de véhicules et matériels) en 2016 et qui compte à ce jour sept motos. Il y eut en premier lieu les modèles néo-rétros comme l’Astor, qui connaît toujours un succès florissant, ou encore les NK-01, la Sirio et la Sprint. Oui mais voilà, la société basée à Marseille ne veut pas se reposer sur ses lauriers et souhaite élargir son champ d’action. L’objectif annoncé est clair : diversifier sa gamme pour attirer une clientèle cosmopolite. Alors pourquoi ne pas changer de registre ? Cap vers le marché des roadsters, un choix pertinent quand on connaît la percée sur ce segment de marché.

Essai - Orcal SK-01 125 : l'étoile montante

Enfantée sous le signe du dynamisme, la SK-01, disponible aux permis B et A1, respecte à merveille les codes du genre. La silhouette globale, bien proportionnée, flatte l’organe oculaire pour une machine de cette cylindrée. L’imposant réservoir de 15,5 litres aux arêtes prononcées, les écopes ainsi que la tête de fourche tirée tout droit d’un manga, contribuent au style agressif. La double sortie d’échappement typée ‘’flûte de pan’’ brille par sa filiation avec les productions MV Agusta. Il est clair que la marque semble avoir misé sur une carte cosmétique, d’autant que la finition générale reste de bonne facture : l’ajustement des plastiques demeure satisfaisante sans pour autant atteindre des sommets. Cependant, nous aurions aimé des commodos plus qualitatifs. Le poste de pilotage propose un tableau de bord LCD, Il fédère une instrumentation full digitale et complète : indicateur de rapports engagé (toujours très pratique et apprécié), totalisateur kilométrique partiel, odomètre, consommation de carburant instantanée, compteur de vitesse, compte-tours, il manque simplement une horloge. De même, le bouchon de réservoir monté sur charnière ne tient pas seul en position ouverte, il faut donc le maintenir lors des phases de ravitaillement. Dommage et peu pratique à l’usage ! L’autre petit bémol se situe au niveau du contacteur, positionné entre la tête de fourche et le tableau de bord, autant vous dire qu’il vaut mieux enlever les gants pour bloquer le neiman.

La petite tête de fourche en guise de face avant présente des silitudes avec certaines grosses cylindrées japonaises.
La petite tête de fourche en guise de face avant présente des silitudes avec certaines grosses cylindrées japonaises.
Le tableau de bord, lisible, propose l'essentiel des informations. Les jeunes branchés apprécieront le système Bluetooth et le système MP3.
Le tableau de bord, lisible, propose l'essentiel des informations. Les jeunes branchés apprécieront le système Bluetooth et le système MP3.
La SK-01 dispose d'un disque avant ø 300 associé à l'ABS. Peu intrusif, il se montre efficace.
La SK-01 dispose d'un disque avant ø 300 associé à l'ABS. Peu intrusif, il se montre efficace.

La dernière-née dispose de quelques particularités en matière d’équipement : en effet, elle propose de série une connection bluetooth, sans avoir à télécharger une quelconque application pour utiliser le GPS de votre smartphone. De plus, un port USB se trouve sous la selle. Toujours utile pour la recharge d’un téléphone, elle permet aussi l’insertion d’une clé contenant votre musique préférée afin de jouir pleinement du système de musique MP3. Voilà qui peut s’apparenter à un gadget, sauf pour les jeunes utilisateurs ! Homologuée deux places, la SK-01 met en exergue une assise suffisante pour profiter des balades en duo effectuées en ville ou en cas de trajets péri-urbains. Le confort offert par la partie passager n’invite pas à des trajets longues distances malgré la présence de deux belles poignées de maintien et de deux repose -pieds escamotables.

La motorisation d'origine Piaggio développe 14,8 chevaux. Des modifications ont été apportées pour se conformer à Euro 5. Il apparaît plus doux et moins creux que l'ancien bloc.
La motorisation d'origine Piaggio développe 14,8 chevaux. Des modifications ont été apportées pour se conformer à Euro 5. Il apparaît plus doux et moins creux que l'ancien bloc.
La sortie d'échappement type ''flûte de pan'' ressemble s'y méprendre à la gamme MV Agusta.
La sortie d'échappement type ''flûte de pan'' ressemble s'y méprendre à la gamme MV Agusta.
Le bouchon de réservoir, monté sur charnière, ne tient pas. Il faut le maintenir soi-même pendant le remplissage. Dommage !
Le bouchon de réservoir, monté sur charnière, ne tient pas. Il faut le maintenir soi-même pendant le remplissage. Dommage !

 Tout le monde connaît le célèbre dicton : « il en faut peu pour être heureux » , cette maxime résume à la perfection le ressenti qui prédomine, car outre sa plastique body buildée digne d’une cylindrée supérieure (la SK est également commercialisée en 300 cm3), la SK-01 sait se montrer accueillante : la selle, dotée d’un rembourrage suffisant, procure un confort trois étoiles, et ce même après une bonne journée de roulage. Grâce à une hauteur de 810 mm, l’assise peut recevoir toutes les morphologies y compris les petits gabarits de moins d’1m75. Ceux-là auront les deux pieds quasiment à plat su sol avec en prime des genoux bien calés au niveau des arêtes du réservoir. La SK-01 propose une conduite typique des roadsters avec toutefois une subtilité : le guidon, légèrement relevé et incliné vers le conducteur, engendre une position du buste moins penchée vers l’avant donc moins radicale par rapport à la concurrence. Un gage de confort assuré et appréciable au quotidien.

Photos (21)

SPONSORISE

Actualité Orcal

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire