Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Essai - Triumph Tiger 900 GT Pro : mettez un tigre dans votre crossover

Dans Moto / Nouveauté

En 1993, Triumph sort le Tiger, un modèle trail de 885 cm3. L' anglaise se veut routière baroudeuse mais accuse un poids excessif. Fin 2010, la firme d'Hinckley propose deux nouvelles machines. L'une plutôt dédié aux routes et l'autre affichant des meilleures velléités tout terrain. C'est un succès. Triumph veut transformer ce bel essai en 2020. Toute la machine a été repensée. C'est entre Marrakech et Essaouira (Maroc) que nous essayons la nouvelle Tiger 900 GT version Pro.

Essai - Triumph Tiger 900 GT Pro : mettez un tigre dans votre crossover

Pour faire mieux que la précédente, Triumph ne fait pas de demi mesure avec pas moins de cinq versions de Tiger 900 : standard, GT, GT pro, Rally et Rally Pro. Sans oublier les titulaires du permis A2 (35 kW/48 ch) avec un kit de mise en conformité (poignée APS dédiée, réglage moteur) à monter en concession.

Comme souvent, les anglais savent marier le style avec une fonctionnalité toujours efficace. La Tiger 900 GT pro en est un excellent exemple, ajustant l'élégance de ses formes au profit d'une conception de voyageuse des plus étudiées.

Elégance et force

La Tiger inaugure un nouveau regard.
La Tiger inaugure un nouveau regard.

L'impression de finesse d'ensemble est remarquable. La face avant se fait presque gracile, réduisant sa présence à celle de ses nouveaux feux bien plus compacts. Tout l'éclairage de la machine est à leds et la version Pro de notre essai reçoit un éclairage diurne, avec passage en feu de croisement automatique. Ces optiques sont coiffées d'une nouvelle bulle ajustable en hauteur sur 50 mm. Simple et efficace, le système fait coulisser  le pare brise sur cinq crans. On retrouve bien sur un inévitable becquet. Court et profilé, il apporte toujours un peu d'aventure au style de la Triumph.

Essai - Triumph Tiger 900 GT Pro : mettez un tigre dans votre crossover
Essai - Triumph Tiger 900 GT Pro : mettez un tigre dans votre crossover

Dans son prolongement, les lignes latérales sculptées filent vers le réservoir aux formes supérieures souples et affinées vers le pilote. Malgré tout, il ne réduit pas sa contenance, affichant toujours 20 litres. Des écopes au dessin dynamique pare ses flancs, soulignant celui des extracteurs d’air des deux nouveaux radiateurs. Un nouveau bâti arrière tubulaire en aluminium est boulonnée sur le cadre principal. Celui-ci, reprenant la conception de l'ancien modèle, est entièrement optimisé pour accueillir le nouveau cœur des tigres anglais. La mécanique du trois cylindres se réinvente elle aussi, perdant 2,5 kg et passant à 888 cm3. Le bloc affiche une puissance inchangée de 95 ch mais sa personnalité est bien différente. En effet, l'allumage est calé arythmique, les manetons de vilebrequin calés à 180, puis 270° et 270°. Baptisé T-plane ce calage devrait donner d'avantage de caractère, d'autant que le couple gagne 10%, passant à 87 Nm.

Des puces entre les oreilles

Autre évolution remarquable, la technologie compose une part importante des Triumph. Hormis la Tiger 900 modèle standard, une centrale inertielle (IMU) de marque Continental à trois axes (6 directions) équipent toutes les autres versions. Elle optimise la mise en oeuvre de l’ABS et l’antipatinage en virage en tenant compte de l'angle d'inclinaison de la machine. Egalement, des modes de conduite adaptent la réactivité de la commande des gaz et ajuste l’intervention de l’ABS et de l’antipatinage. Le modèle Tiger 900 standard ne propose que Road et Rain, les 900 GT et GT Pro respectivement quatre (+ Sport, Offroad) et cinq programmes (+ Rider).

L'écran TFT de 7 pouces propose un affichage complexe.
L'écran TFT de 7 pouces propose un affichage complexe.

L'ensemble de ces fonctionnalités se commande via un tout nouvel écran TFT de 7". Sa qualité d'affichage est superbe et des plus ergonomiques. Les informations délivrées sont pléthoriques et exhaustives. Innovant, les 4 styles d’affichage ont un graphisme un peu trop futuriste dont le compte-tours barre-graphe n’est réellement lisible dans aucun des cas. En mode 1, le plus immersif, c'est presque possible. Mais cette fonction réduit bien trop la présence des autres indications.  Original, donc, mais pas super convaincant en dynamique. D'ailleurs, un affichage numérique des tours est disponible, garantissant une plus grande précision…

Essai - Triumph Tiger 900 GT Pro : mettez un tigre dans votre crossover

Les modèles GT Pro est équipés de série de la connectivité My Triumph et du module Bluetooth® qui donnent accès au contrôle du téléphone, de la musique et de la GoPro ainsi qu’à la navigation pas-à-pas via les commodos rétroéclairés et l’écran TFT. Ce dernier inclue la technologie What.three.word, système de navigation inédit. Ce nouveau concept remplace les adresses traditionnelles et les coordonnées GPS par une suite de trois mots séparés par des points. Chaque carré de trois mètres sur trois sur la planète a été défini par une combinaison aléatoire de trois mots. Le principe fonctionne dans plus de 40 langues. Efficace, l’ensemble assure un guidage précis et simple sans afficher de carte mais seulement les directions. Et sous les assises, un compartiment fermé intègre une prise usb 5v pour charger votre smartphone en continu.

A pattes de velours

Essai - Triumph Tiger 900 GT Pro : mettez un tigre dans votre crossover

Qui veux voyager loin ménage son… pilote. Sa selle longue offre un recul appréciable et permet au plus grand de trouver leur place aisément. Epaisse, elle garantie un bon confort et reste accessible avec 810 à 830 mm. On peut en effet ajuster celle-ci de 20 mm par un simple mécanisme de réglage à 2 positions. Et une version à suspensions surbaissées du modèle Tiger 900 GT est disponible avec une selle 50 mm plus basse que celle du modèle standard, soit seulement 760–780 mm. La flexion des jambes est peu prononcée, dédiée à un usage voyage. Et le guidon est désormais plus proche du pilote, l'ensemble donnant une position générale très naturelle.

Le passager bénéficie du même accueil, et pourra compter sur des poignées de maintient ergonomiques et relevées se joignant en un utile porte-paquet.

En modèle standard, la Tiger 900 reçoit des suspensions non réglables à l’avant, en précharge à l’arrière. Les deux versions GT sont dotées d’une nouvelle fourche inversée Marzocchi de 45 mm offrant 180 mm de débattement et entièrement réglable. Leur amortisseur coulisse sur 170 mm, ajustable en précharge et détente. Mais la version Pro bénéficie d’un élément avec réglage électronique de ces même fonctions. Là aussi, son ajustement à l'écran est didactique.

Essai - Triumph Tiger 900 GT Pro : mettez un tigre dans votre crossover

Valorisante, la nouvelle Triumph Tiger 900 GT Pro présente une finition appréciable. Poignées, selles pilote et passager chauffantes et feux antibrouillard à LED sont présents de série. Le moteur reçoit des carters magnésium et ses revêtements de surface sont au standard de la marque, soit un des plus élevés du marché.

Portfolio (25 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

toujours super Triumph mais toujours des tarifs juste pfffff... et une politique d'options obligatoires qui est indécente.

Par

Celle là, je l'essaierai bien: m' a l'air bien polyvalente comme je les aime ! Mais ils sont OU les concessionnaires ?

Par

Bonjour, J'adore cette moto, qui pourrait bien remplacer mon Tiger 1200.

Article très intéressant et bien écrit (mais l'orthographe...)

Les prix ont décidément bien augmenté! :non:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire