Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Essai - Vespa Elettrica - une nouvelle ère

Dans Moto / Nouveauté

, mis à jour

2. Essai - Vespa Elettrica - la ville à ses pieds

Essai - Vespa Elettrica - une nouvelle ère

L’ergonomie est rigoureusement identique à celle entrevue sur la dernière Primavera thermique : la prise en mains est une partie de plaisir avec suffisamment d’espace au tablier pour que les grands gabarits y trouvent leur compte. La hauteur de selle culminant à 790 mm n’est pas vraiment un handicap pour la plupart des utilisateurs, seuls les gabarits de poche ne poseront que les demi-pointes des pieds. L’assise moelleuse gomme la dureté des suspensions, cependant, la fourche avant à balancier a reçu quelques évolutions et le résultat s’avère positif. L’espace arrière peut dépanner pour des trajets en duo mais le passager devra faire avec des mini repose-pieds directement intégrés au plancher.

Essai - Vespa Elettrica - une nouvelle ère

Une fois le mode de conduite sélectionné il faut maintenir la pression sur le bouton ‘’Map’’ pour le valider avant de démarrer. Bridée à 30 km.h en mode Eco pour préserver l’autonomie, la vitesse maxi atteint les 49 km/h maxi en mode Power. Reilé directement à la roue arrière, le moteur prend place comme sur un véhicule thermique La gestion électronique engendre des accélérations progressives et sans aucune brutalité comme l’on peut le voir sur la plupart des véhicules électriques. Les 130 kilos de l’engin s’arrachent promptement avec une réaction dosable à la poignée. Tout cela dans un silence de cathédrale où l’on recense aucune vibration et avec juste un sifflement discret. Il faudra se montrer prudent dans les petites rues car les passants et les automobilistes ne vous entendront pas arriver. En termes d’autonomie, difficile de réaliser une performance juste durant notre prise en mains. Cependant, nous pouvons tabler sur 90 km en mode éco et 50 km sur le mode Power. Enfin, la marche arrière demeure très pratique et facilite les manœuvres mais elle ne brille pas par sa discrétion si l’on en croit l'emission d'un bruit de type chantier.

Essai - Vespa Elettrica - une nouvelle ère

En ville la Vespa Elettrica s’avère tout aussi rigoureuse que le modèle thermique, le silence en plus ! Grâce à sa jante de 12 pouces à l’avant et 11 pouces à l’arrière, la petite italienne jouit d’une maniabilité parfaite. On se faufile avec aisance dans le trafic urbain sans la moindre difficulté. Une impression renforcée par un centre de gravité très bas et par une excellente répartition des masses malgré un poids de 130 kilos (dont 25 kilos de batterie). La monte pneumatique d’origine Pirelli participe également à ce sentiment de sécurité et ce même sur des routes rendues glissantes par un petit crachin matinal. Le freinage (ici pas d’ABS) offre des garanties avec un petit disque avant qui suffit largement à stopper l’engin. À l’arrière, il faut composer avec un tambour (dommage que l’on ne puisse pas profiter d’un disque arrière pour le prix affiché), celui reste néanmoins efficace mais il peut bloquer rapidement si l’on exerce une forte pression au levier.

Portfolio (24 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Apprenez qu'un "liseret" est une plante alors qu'un "liseré" est une bordure contrastée...

Par

"chargeur intégré en spirale" : Sûrement une toute nouvelle technologie...

"les bornes de recharge public" : "publiques", merci...

Aïe, aïe, aïe... Quelle inculture...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire