Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Essai Yamaha Grizzly 300: un quad baroudeur pour tous

Essai Yamaha Grizzly 300

UN QUAD FAÇON MODÈLE RÉDUIT


Sans être impressionnant ce nouveau Grizzly, il faut bien l'avouer, est plutôt sympa avec une bouille qui n'est pas sans rappeler les autres modèles de la gamme, à tel point qu'un œil non exercé comme le mien doit s'y reprendre à deux fois pour les différencier ! Dommage que son arrivée au catalogue n'ait pas été synonyme d'actualisation des traits…


Typé utilitaire avec ses porte-bagages de série imposés sur l'avant (d'une capacité de 20 kg) et l'arrière (pouvant trimbaler jusqu'à 45 kg), le 300 n'oublie pas pour autant son côté baroudeur tout en faisant le choix de miser sur la facilité d'entretien et d'utilisation. « Lors de la conception de ce modèle, nos constructeurs et ingénieurs n'avaient qu'un objectif : créer un quad qui procure autant de plaisir à un novice qu'à un conducteur expérimenté » nous explique le staff Yam'.


Force est de constater que dès les premiers tours de roue la simplicité d'accès est de mise. Assis à son aise sur une selle suffisamment rembourrée (longue de 63 cm) pour ne pas avoir son arrière-train tanné au fil des randos, le 300 donne une impression de compacité (châssis 89 mm plus court que le YFM 350) façon modèle réduit, sans pour autant jouer les lilliputiens ou se faire passer pour un gadget. Suffisamment accueillant avec un volume qui permet de ne pas se sentir à l'étroit, le Grizzly se fait patte de velours pour gommer les irrégularités du terrain.


Évident à prendre en main, le Yamaha sait mettre son pilote (débutant) en confiance tant sur du trialisant que du roulage plus dynamique.


DU LOISIR ACCESSIBLE À TOUS


Commandes bien placées, guidon accueillant, la nouveauté sait vous accueillir. Facilement manipulable via un levier de rapport automatique placé sur la droite du quad, vous pourrez passer tout en douceur d'une démultiplication longue à une rapide ou de la marche avant à la marche arrière afin d'aller là où bon vous semble et de passer pratiquement partout, sans avoir besoin de forceps pour s'extraire d'un mauvais pas.


Essai Yamaha Grizzly 300


Essai Yamaha Grizzly 300


Souple et linéaire, le moteur SOHC de 287 cc se montre homogène et facile d'utilisation sans peur d'un coup de gâchette trop vif pouvant mettre le novice en défaut.


Essai Yamaha Grizzly 300


On reprochera cependant au monocylindre quatre temps d'être un peu mou avec un manque de peps qui décevra les inconditionnels des fun toys mais est-ce là sa vocation principale ?


Pas vraiment, son truc à lui c'est plutôt la randonnée à la cool et dans ce type d'utilisation le Yamaha tombe juste, avec un 2x4 amplement suffisant pour vous sortir des mauvais pas ou faire vos corvées et autres tâches quotidiennes et ce, sans faillir !


Précise et sans à-coups, la gâchette pourra compter sur une transmission par cardan fluide, dommage que le levier des gaz se montre aussi un peu dur voire fatiguant à la longue. Néanmoins le baroudeur pourra compter sur des freins suffisamment endurants et gérables offrant un feeling correct et des performances flatteuses pour la gamme.


PASSE MURAILLE


Petit, il joue les passe-partout en se faufilant sans difficulté pour aller dans des recoins interdits aux quads d'un gabarit supérieur. Sa taille (longueur globale de 1 895 mm) lui permettra bien entendu de gagner en agilité et en maniabilité mais sera aussi synonyme d'un délestage pas toujours agréable en courbe en dévers. Moins stable qu'un quad plus large il pèche par un soulagement des roues opposées à la pente… pas toujours «safty », surtout pour un débutant, terrain de chasse de ce Grizzly 300. Mais une fois le rythme diminué le petit gabarit retrouve des roues qui gardent le contact avec le sol, aidées par des suspensions qui prennent leur rôle au sérieux.


Essai Yamaha Grizzly 300


Facile, que dis-je, évident à prendre en main, le Grizzly 300 n'a pas besoin de temps pour séduire. Aidé pour une ergonomie à taille humaine le quad n'apportera pas d'appréhension aux novices ou à la gente féminine qui se trouveront immédiatement à l'aise à son bord.


Avec son petit utilitaire loisir accessible à tous, Yamaha arrive à proposer un quad qui ne rechignera pas à la tâche tout en vous emmenant en balade le week-end. Entrée de gamme, le YFM 300 donne beaucoup, mais pas assez pour les joueurs de gâchette qui resteront sur leur faim du fait d'un moteur trop linéaire et pas assez joueur.


Très bon produit pour mettre les pieds dans le monde du quad, le 300 sera donc un point de départ dans le monde du quatre-roues et permettra de sauter le pas vers un quad plus sportif… complément de ce petit utilitaire loisir.


Photos (32)

SPONSORISE

Actualité Yamaha

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire