Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info

Essai Zero DS ZF14,4 : l'aventure accessible aux permis B

Dans Moto / Nouveauté

Depuis presque deux ans, le constructeur américain Zero Motorcycles propose une gamme de motos électriques délivrant une puissance de 11 kW, une valeur énergétique suffisante pour permettre l’accessibilité aux détenteurs d’un permis A1 ou B. Pour 2018, la firme native de Santa Cruz double la capacité des batteries passant de 7,2 KWh à 14,4 KWh pour la version DS. Un modèle que nous avons pu essayer, et attention, ça décoiffe…

Essai Zero DS ZF14,4 : l'aventure accessible aux permis B

Qu’il parait bien loin le temps des premières productions Zero commercialisées en France en 2010 ! un look atypique, une finition parfois douteuse, une partie technique peu convaincante sans parler de l’autonomie réduite à peau de chagrin. Oui mais ça c’était avant que le constructeur outre-atlantique natif de Santa Cruz dans l’état de Californie, las de faire face à un amoncellement de critiques, se décide à effectuer un travail titanesque pour enfin séduire la clientèle européenne et française. Et franchement, il faut bien admettre que les progrès réalisés sont considérables à tous les niveaux sur un segment des machines électriques qui mûrit d’année en année. La firme nord-américaine dispose d’une gamme de motos destinée aux permis A et A2, mais depuis presque deux ans, elle propose des véhicules homologués 11 kW et donc accessibles aux détenteurs d’un simple permis A1 ou B. Le modèle DS figure au contingent, il s’agit d’un Trail reconnaissable à son garde boue caractéristique et à ses pneumatiques sculptés. La silhouette générale demeure imposante et encore plus avec cette version accessoirisée (petit saute vent à double étage réglable en inclinaison, protège-mains et valises latérales pouvant accueillir quelques vêtements) aujourd’hui à l’essai.

Le système de recharge se fait grâce à une prise murale classique. Le branchement se fait directement sur la batterie.
Le système de recharge se fait grâce à une prise murale classique. Le branchement se fait directement sur la batterie.
La suspension arrière fait appel à un amortisseur à bonbonne de gaz séparée. Réglable, il encaisse parfaitement les chocs.
La suspension arrière fait appel à un amortisseur à bonbonne de gaz séparée. Réglable, il encaisse parfaitement les chocs.
Le tableau entièrement digital affiche toutes les informations utiles (témoin de batterie, vitesse, totalisateurs kilométriques). Il se veut particulièrement lisible.
Le tableau entièrement digital affiche toutes les informations utiles (témoin de batterie, vitesse, totalisateurs kilométriques). Il se veut particulièrement lisible.

 Au premier abord, notre hôte du jour présente une qualité de fabrication séduisante, aucune vis disgracieuse n’est à notifier, tandis que sa teinte kaki renforce son aspect baroudeur. Mention particulière à la bannière étoilée présente sur le capot arrière, c’est ce que l’on appelle la petite touche patriotique ! Côté pratique, la DS offre des prestations fournies : le réservoir destiné au carburant pour les véhicules thermiques fait office de rangement et s’ouvre au moyen de la clé de contact. La superficie proposée est suffisante pour loger le chargeur ainsi que quelques effets personnels. A bord, l’instrumentation se veut entièrement digitale : le cadran LCD affiche toutes les informations utiles pour une utilisation quotidienne (trip partiel, odomètre, témoin de recharge de la batterie, horloge, température extérieure, warning, vitesse, et même un indicateur de récupération d’énergie). Le comodo droit accueille un coupe-contact, une fonction bien utile lors des manoeuvres effectuées à l’arrêt, pour éviter de solliciter la poignées d’accélérateur. A l’instar des autres modèles, la DS 11 kW dispose de trois modes de conduite (Eco, custom et sport) que l’on peut faire défiler d’une simple pression grâce au bouton placé au guidon droit.

Essai Zero DS ZF14,4 : l'aventure accessible aux permis B

Mais qui dit Trail, dit hauteur de selle conséquente ! et bien oui , la DS ne déroge malheureusement pas à la règle avec une assise qui culmine à 843 mm. Autant vous dire de suite que les morphologies de moins d’1m75 seront au supplice pour poser les deux pointes des pieds sur le sol. D’autant que la DS braque large, ce qui ne facilite pas les manœuvres à basse vitesse en milieu urbain, même si l’on constate une faible inertie . L’espace dédiée au conducteur est satisfaisant de même que la position de conduite où les bras repliés à bon escient permettent de se saisir des commandes naturellement.

Portfolio (24 photos)

Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quelle horreur putain.

Pourquoi tout ce qui est électrique ressemble à un mixeur ou une savonnette?

Dégueulasse. Inutile, juste bon pour hidalgo.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire