Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Insolite : les Vespa lance-roquettes de l'armée française

Dans Moto / Loisirs

Sur terre, sur mer ou dans les airs, les militaires du monde entier ont souvent le privilège de piloter des engins hors du commun. L’armée française ne fait pas exception avec un véhicule aussi inattendu que furtif : la Vespa lance-roquettes. Découverte d’un scooter vraiment pas comme les autres.

Une curiosité de l'Histoire : la Vespa lance-roquettes de l'armée française.
Une curiosité de l'Histoire : la Vespa lance-roquettes de l'armée française.

Symbole de la Dolce Vita à l’italienne, la Piaggio Vespa est une icône romantique. Un imaginaire bien éloigné des champs de bataille. Pourtant, c’est bien la Vespa qu’a utilisée l’armée française dans les années 1950 pour équiper ses troupes aéroportées. Des Vespa transformées en lance-roquettes ambulants.

S’il y a bien un usage inattendu pour l’iconique Piaggio Vespa, c’est bien dans le domaine militaire, surtout en tant que véhicule opérant sur le front. Véhicule léger, fiable et agile, c’est pourtant sur la Vespa que l’armée française a jeté son dévolu, avec la Vespa 150 TAP (pour Troupes Aéroportées).

Insolite : les Vespa lance-roquettes de l'armée française

Modifiées par l’entreprise des Ateliers de Construction de Motocycles et Automobiles (ACMA), basée à Fourchambault, près de Nevers dans la Nièvre, environ 600 Vespa ont été produites de 1956 à 1959 pour l’armée française. Équipées d’un canon sans recul, le M20 (lance-roquettes de 75 mm de fabrication américaine), les Vespa sont alors destinées à opérer en Afrique du Nord et en Indochine. Avec un cadre renforcé, des rapports de démultiplication inférieurs aux modèles standards, et une livrée spéciale camouflage vert olive, les Vespa de l’armée française se veulent mobiles et sûres.

Insolite : les Vespa lance-roquettes de l'armée française

Si le tir en mouvement était rendu possible grâce à un recul quasiment inexistant du lance-roquette, les militaires français utilisaient plutôt la Vespa comme moyen de transport de l’arme, privilégiant le tir de précision à l’arrêt, après avoir été parachutés.

Facile à transporter, se frayant parfaitement son chemin, et simple d’entretien, la Vespa 150 TAP était alors particulièrement appréciée des troupes combattant en Algérie.

Insolite : les Vespa lance-roquettes de l'armée française

Encore visibles dans certains musées et dans des collections privées, les Vespa de l’armée française s’échangent aujourd’hui à près de 35 000 € par véhicule. Bien loin des 400 € qu’elles coûtaient à l’époque.

SPONSORISE

Actualité Piaggio

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire