Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La ville de Paris bientôt transformée en zone 30 ?

Dans Moto / Pratique

Olivier Cottrel

Si la crise sanitaire du covid-19 a quelque peu éclipsé le débat autour de l’élection municipale, il semble que les hostilités aient repris. Fortement disputée, la Capitale est l’objet de toutes les convoitises. La Maire sortante, Anne Hidalgo, désormais alliée au groupe écologiste, a jeté un nouveau pavé dans la Seine en annonçant son intention de transformer Paris en une zone 30 géante et de limiter le périphérique parisien à 50 km/h.

Paris bientôt limité à 30 km/h ?
Paris bientôt limité à 30 km/h ?

Limiter le trafic routier dans Paris et conforter une politique de transports plus écologique. Les nuisances liées à la circulation dans la capitale sont bien réelles, tous les parisiens peuvent en attester. La période écoulée a permis aux habitants de Paris de redécouvrir une nouvelle ville, calme et apaisée, c’est en tout cas l’avis de la Maire sortante, Anne Hidalgo, en lice pour se succéder à elle-même : « Pendant le confinement, les Parisiens ont pu redécouvrir le silence et le chant des oiseaux. »

Madame le Maire, maintenant alliée au groupe écologiste, a ainsi dévoilé son intention de limiter la plupart des rues de la ville, hors grands axes (dont les Champs-Élysées, bien sûr), à 30 km/h au lieu des 50 km/h en vigueur. Une mesure identique est aussi envisagée pour le périphérique parisien qui passerait alors à 50 km/h en lieu et place des 70 km/h autorisés actuellement, comme prévient Anne Hidalgo : « nous limiterons la vitesse dans Paris à 30 km/h car c’est surtout la nuit que cette vitesse est dépassée et qu'elle cause le plus de nuisances sonores, avec des conséquences pour la santé du fait des insomnies qu'elle provoque. Pour améliorer la qualité de vie jusqu’à la périphérie de Paris, nous transformerons la deux fois quatre-voies du boulevard périphérique en un boulevard urbain apaisé, pour progressivement réduire le nombre de voies de circulation, afin de, donner plus de place à la nature et donner la possibilité de traverser à pied ou à vélo. Ce sont nos objectifs pour effacer cette frontière d’un autre âge au cœur du Grand Paris»

Fantasme électoral ou réalité nécessaire, du côté de l’association 40 millions d’automobilistes on préfère en sourire : « Qui s'est un jour dit "je vais aller me promener le long du périphérique, la promenade doit être sympathique" ? »

Réponse le 28 juin avec le second tour des élections municipales.

SPONSORISE

Derniers articles moto

Articles moto les plus populaires

Commentaires ()

Déposer un commentaire