Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le PDG de Harley-Davidson poussé à la démission

Dans Moto / Pratique

La chute des ventes et de la valeur boursière de l’iconique marque de motos américaine ont eu raison de son PDG, Matthew Levatich, qui quitte la direction et le conseil d’administration après 5 ans de loyaux services.

Le PDG de Harley-Davidson poussé à la démission

Il aura été l’instigateur du plus grand changement connu par la marque, le passage au tout électrique, avec le lancement l’an dernier de la Livewire. Ce grand virage vers les mobilités du futur, ainsi que la préparation de motos de petite cylindrée qui vont être réalisées en Asie, n’auront pas été suffisants pour sécuriser son poste. Après 26 ans passés à Milwaukee, dont cinq à la tête de l’entreprise, Matthew Levatich vient d’annoncer sa démission. Il quitte également le conseil d’administration de la société et laisse la place à Jochen Zeith. Ce membre de la société va assurer l’intérim, en attendant la nomination d’un nouveau PDG. Dans un communiqué, Matthew Levatich exprima sa gratitude envers cette institution américaine : “Je suis fier de ce que vous avez réussi à accomplir sous ma présidence. Ce, dans une période des plus compliquée pour la société et le monde de la moto. Je suis confiant que les progrès et innovations réalisés vont porter leurs fruits.”

La Livewire est le plus grand accomplissement de Matthew Levatich durant sa présidence. Elle incarne le renouveau de la marque et son virage vers le futur, certes incertain.
La Livewire est le plus grand accomplissement de Matthew Levatich durant sa présidence. Elle incarne le renouveau de la marque et son virage vers le futur, certes incertain.

Avec un volume de ventes toujours en baisse et une clientèle historique qui prend de l’âge, la marque emblématique américaine a commencé à trouver des solutions. En plus d’être le premier grand constructeur à proposer une moto tout électrique, Harley Davidson va produire des motos de plus petite cylindrée en Chine. La délocalisation d’une usine d’assemblage en Thaïlande, l’an passé, pour réduire les coûts et contourner les barrières douanières est également un signe que la société fait tout son possible pour améliorer la situation. Mais rien n’y fait, la concurrence est acharnée au niveau mondial et les résultats toujours en berne. Le nouveau modèle phare, la Livewire, est vendue plus de 30 000 euros et n’est pas abordable pour la plupart des nouveaux permis. La clientèle traditionnelle des motos Harley-Davidson vieillit, la marque doit trouver une nouvelle clientèle plus jeune pour espérer survivre dans un environnement en perpétuelle évolution.

Harley a déjà réussi à survivre à une grave crise dans les années 1980, saura-t-elle rebondir à nouveau ?

Portfolio (2 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (11)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

pas si simple, comment transformer et pérenniser une entreprise aussi emblématique sans choquer les puristes ? ça me fait penser à ducati qui a bien failli sombrer

Par

Harley est devenue un mythe (on se demande pourquoi) et d'une moto qui se voulait populaire à la création on est passé au fur et à mesure a une marque élitiste qui n'est accessible en neuf qu'à des bourses garnies, en regard des performances et de la qualité des motos on est bien en dessous de ce qui se fait chez la concurrence japonnaise, et les soit disant rebelles à blouson tête de mort qui les chevauchent sont pour la plupart des petits chefs d'entreprise plus adeptes du costard en semaine qui se prennent pour des hells Angels le weekend sur leur machine à 20 ou 30k€

Par

En réponse à Delsolsub

Harley est devenue un mythe (on se demande pourquoi) et d'une moto qui se voulait populaire à la création on est passé au fur et à mesure a une marque élitiste qui n'est accessible en neuf qu'à des bourses garnies, en regard des performances et de la qualité des motos on est bien en dessous de ce qui se fait chez la concurrence japonnaise, et les soit disant rebelles à blouson tête de mort qui les chevauchent sont pour la plupart des petits chefs d'entreprise plus adeptes du costard en semaine qui se prennent pour des hells Angels le weekend sur leur machine à 20 ou 30k€

Comme tu l’as dit c’est un mythe et un mythe ça ne meurt jamais. J’ai 44 ans jsuis ouvrier dans l’automobile donc rien d’un blindé, je roule en 1200 forty Eight de 2019...et je ne sais pas comment j’ai fait pour ne pas en avoir une avant!!!

Par

En réponse à Delsolsub

Harley est devenue un mythe (on se demande pourquoi) et d'une moto qui se voulait populaire à la création on est passé au fur et à mesure a une marque élitiste qui n'est accessible en neuf qu'à des bourses garnies, en regard des performances et de la qualité des motos on est bien en dessous de ce qui se fait chez la concurrence japonnaise, et les soit disant rebelles à blouson tête de mort qui les chevauchent sont pour la plupart des petits chefs d'entreprise plus adeptes du costard en semaine qui se prennent pour des hells Angels le weekend sur leur machine à 20 ou 30k€

Vrai a 100%

Par

En réponse à Djed sirius

pas si simple, comment transformer et pérenniser une entreprise aussi emblématique sans choquer les puristes ? ça me fait penser à ducati qui a bien failli sombrer

Ce n'est pas une histoire de choquer, je roule hd à carbu shovel et injection 1580...aucun problème.

ce qui me choc, c'est les modèles, mais merde ils sont ignobles aucune personnalité on dirait juste des jouets nippon, mais au double du prix. Sans parler de cette moto électrique qui va s'adresser a qui ? Dans la conjoncture que nous vivons..un retraiter, un jeune permis, un vieux con comme moi ou juste au branleur de bobo qui va se la péter tous les 80 kilomètres..Soyons réaliste nos bonne vieille hd ne sont plus ce quelle étaient, elles ont perdu leurs âmes de liberté pour devenir un coup marketing..plus jamais je n’achèterais une autre Hd je garde mes vieilles merde qui me donne encore du bon plaisir et des odeurs d'huile

Par

Le problème c'est le prix... On se demande pourquoi elles sont aussi chères d'ailleurs...

Par

Le prix c'est la marque. Pendant longtemps Harley était considéré comme étant la Rolls des motos.

Quant aux motos électriques, pour moi elles n'ont pas d'avenir proche tant qu'on ne pourra les recharger à 100% le temps de pisser un coup (sans problème de prostate...) et qu'il n'y aura pas autant de point de recharge qu'il y a de possibilités de faire le plein d'essence.

Par

En réponse à Delsolsub

Harley est devenue un mythe (on se demande pourquoi) et d'une moto qui se voulait populaire à la création on est passé au fur et à mesure a une marque élitiste qui n'est accessible en neuf qu'à des bourses garnies, en regard des performances et de la qualité des motos on est bien en dessous de ce qui se fait chez la concurrence japonnaise, et les soit disant rebelles à blouson tête de mort qui les chevauchent sont pour la plupart des petits chefs d'entreprise plus adeptes du costard en semaine qui se prennent pour des hells Angels le weekend sur leur machine à 20 ou 30k€

Hum les prix comment a 7ou 8000€ chez Harley et t’a des 107ci à moins de 14000€. Ça reste quand même à la portée de beaucoup de gens.

Par

Ils n’ont qu’a baisser leur prix et les ventes repartiront à la hausse ! Nombreux sont ceux qui aujourd’hui demandent des motos simple de conception sans trop de gadgets électroniques, des motos que l’ont peut entretenir soit même sans passer par la case concessionnaire, des motos pour avoir le plaisir de rouler sans se ruiner et risquer de ce faire flasher tout les deux mètres. Ils en ont Déjà chez Harley des moteurs avec un cadre et deux roues et si ont veut mettre plus de sous ont achètes des accessoires, sauf que pour le prix d’une Harley sans rien, ont a d’autres marques peut être moins iconiques mais plus performantes et mieux équipées et c’est vraiment dommage car j’aime ces machines mais mon portefeuille n’est pas du même avis.

Par

J'aimerais bien que l'on m'explique une telle différence de prix entre les US et chez nous (hormis le racket des taxes, et le coût du transport, qui est dérisoire)....idem pour les pièces...avant on pouvait commander directement aux Etats-Unis maintenant ce n'est plus possible...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire