Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le PDG de Harley-Davidson poussé à la démission

Dans Moto / Pratique

La chute des ventes et de la valeur boursière de l’iconique marque de motos américaine ont eu raison de son PDG, Matthew Levatich, qui quitte la direction et le conseil d’administration après 5 ans de loyaux services.

Le PDG de Harley-Davidson poussé à la démission

Il aura été l’instigateur du plus grand changement connu par la marque, le passage au tout électrique, avec le lancement l’an dernier de la Livewire. Ce grand virage vers les mobilités du futur, ainsi que la préparation de motos de petite cylindrée qui vont être réalisées en Asie, n’auront pas été suffisants pour sécuriser son poste. Après 26 ans passés à Milwaukee, dont cinq à la tête de l’entreprise, Matthew Levatich vient d’annoncer sa démission. Il quitte également le conseil d’administration de la société et laisse la place à Jochen Zeith. Ce membre de la société va assurer l’intérim, en attendant la nomination d’un nouveau PDG. Dans un communiqué, Matthew Levatich exprima sa gratitude envers cette institution américaine : “Je suis fier de ce que vous avez réussi à accomplir sous ma présidence. Ce, dans une période des plus compliquée pour la société et le monde de la moto. Je suis confiant que les progrès et innovations réalisés vont porter leurs fruits.”

La Livewire est le plus grand accomplissement de Matthew Levatich durant sa présidence. Elle incarne le renouveau de la marque et son virage vers le futur, certes incertain.
La Livewire est le plus grand accomplissement de Matthew Levatich durant sa présidence. Elle incarne le renouveau de la marque et son virage vers le futur, certes incertain.

Avec un volume de ventes toujours en baisse et une clientèle historique qui prend de l’âge, la marque emblématique américaine a commencé à trouver des solutions. En plus d’être le premier grand constructeur à proposer une moto tout électrique, Harley Davidson va produire des motos de plus petite cylindrée en Chine. La délocalisation d’une usine d’assemblage en Thaïlande, l’an passé, pour réduire les coûts et contourner les barrières douanières est également un signe que la société fait tout son possible pour améliorer la situation. Mais rien n’y fait, la concurrence est acharnée au niveau mondial et les résultats toujours en berne. Le nouveau modèle phare, la Livewire, est vendue plus de 30 000 euros et n’est pas abordable pour la plupart des nouveaux permis. La clientèle traditionnelle des motos Harley-Davidson vieillit, la marque doit trouver une nouvelle clientèle plus jeune pour espérer survivre dans un environnement en perpétuelle évolution.

Harley a déjà réussi à survivre à une grave crise dans les années 1980, saura-t-elle rebondir à nouveau ?

SPONSORISE

Actualité Harley Davidson

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire