Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Moto GP - Andrea Dovizioso: "Valentino n'a pas fait grand chose avec la Ducati"

Dans Moto / Sport

André Lecondé

Moto GP - Andrea Dovizioso: "Valentino n'a pas fait grand chose avec la Ducati"

Une blessure au cou avait contrarié ses débuts en tant que pilote Ducati en fin d'année dernière. Mais Andrea Dovizioso n'a cette fois pas raté l'occasion du rassemblement des troupes de Borgo Panigale à Madonna Di Campiglio pour s'installer dans les habits officiels des rouges. Dans le cadre de la traditionnelle manifestation baptisée « Wrooom » que Ducati Corse partage avec les compatriotes de Ferrari, celui qui a rapporté six de huit podiums conquis par Tech3 l'an passé a fait face avec une certaine délectation à ses nouvelles responsabilités.


Dovi est donc à nouveau un pilote officiel, même si ce privilège l'oblige à servir un projet abandonné de guerre lasse par un prestigieux compatriote du nom de Valentino Rossi. Et d'ailleurs, ça fait quoi de remplacer le « Doctor » ? "Prendre la place de Valentino est très spécial mais je suis aidé par le fait qu'il n'ait pas fait grand chose avec cette moto." Voilà, ça s'est fait et ça permet de claquer la porte de ce qu'il faut bien appeler à présent le passé, puisque les cadres de Ducati Corse ont aussi été changés.


Pourtant, à écouter le pilote, la forme des premières échéances avec 2013 sonne comme un triste refrain déjà entonné : « Nous commencerons 2013 avec le même matériel qu'à la fin de l'année dernière et nous devrons principalement travailler durant les week-ends de course. Il y aura beaucoup de travail durant cette première année. »


Travailler les week-ends de course ? On a déjà mesuré l'efficacité du système... «L'objectif est simple. Nous devons travailler pour réduire l'écart » complète Andrea. « C'est un projet à long terme et la première course ne sera pas qu'une affaire de résultats. Mais il ne sert à rien de trop parler du plan technique pour l'instant parce que je n'ai passé suffisamment de temps sur la Desmosedici. Mes premières impressions sur la moto étaient quand même bonnes. Je m'attendais à une moto totalement incontrôlable après tout ce que j'avais entendu mais ce n'était pas le cas.  »


Vu comme ça, il y a du pain sur la planche, pour sûr. Il n'y a plus qu'à espérer une forme physique au top tout au long de l'année. Au fait, comment va son cou ? « J'ai une micro-hernie au cou, aux cervicales C5 et C6. Ça m'a posé des problèmes au Rallye de Monza et dès le premier virage à Jerez, où ça s'est tout simplement bloqué. Je vais bien mais la micro-fracture est toujours là. Il va falloir continuer à traiter ça mais je serai prêt pour les essais en Malaisie. »


SPONSORISE

Actualité Ducati

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire