Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Moto GP - Gala FIM à Portimao: Tous les champions étaient là sauf Stoner qui a taillé le paddock

Dans Moto / Sport

André Lecondé

Moto GP - Gala FIM à Portimao: Tous les champions étaient là sauf Stoner qui a taillé le paddock

Lorsque la Fédération Internationale de la Moto organise en grande pompe sa remise des prix annuels, on s'attend, au minimum, à ce que le titré du sacro-saint Moto GP soit le clou du spectacle avec une remise en mains propres du Saint Graal. Hé bien cette année, alors que la Fédé avait mis sur pied à grands frais sa « party » au Casino de Portimao, elle a dû se passer d'un Casey Stoner qui a préféré rester dans son Australie natale pour disputer une course de V8 Supercars. Une catégorie à quatre roues qu'il adore. C'est le fidèle Livio Suppo qui s'est chargé de percevoir la récompense.


Un forfait qui n'a pu laisser insensible un Vito Ippolito, Président de la FIM qui a déclaré en clôture:“Une fois encore, je dois remercier les pilotes et les équipes pour leur présence. Après un emploi du temps chargé, je sais qu'ils seront prêts pour la pause hivernale. Cependant, je pense que même s'il n'en est qu'à sa deuxième année, il est facile de comprendre l'importance du FIM Gala, à la fois pour la FIM et pour le sport motocycliste.” Facile peut être, mais encore faut-il vouloir comprendre.


On le sait, l'Australien a la tête dure. Un certain Doohan avait fait de même à son époque. Mais en ce qui concerne son cadet, il ne s'est pas embarrassé pour tailler un univers qu'il a régalé de son absence à un moment où, pour la parade et l'image, il était réuni. Le pilote HRC a ainsi effectué une comparaison avec le paddock qu'il arpentait pour la circonstance:


« Dans le V8, tout le monde est assez relax alors qu'en moto avec tous ces Européens il y a beaucoup de jalousie et d'autres choses dans le genre. Tous les pilotes se détestent et sont convaincus qu'ils doivent se détester pour vaincre. Ici, on peut être ami et courir l'un contre l'autre, et tant que vous livrez une course virile et correcte vous pouvez être amis. Il y a quelque chose de rafraichissant dans ce paddock. » Au camouflet de la chaise vide, le double champion du monde a donc ajouté une pic que d'aucuns, dans le milieu, apprécieront.


Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Honda

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire