Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Moto GP – Retraite de Stoner : Honda savait depuis l'Australie 2011

Dans Moto / Sport

André Lecondé

Moto GP – Retraite de Stoner : Honda savait depuis l'Australie 2011

Lorsque Casey Stoner a annoncé, lors de la conférence de presse précédant les hostilités du Grand Prix de France, qu'il prendrait sa retraite à la fin de la saison 2012, il a, d'un coup d'un seul, pétrifié tout le paddock. Double champion du monde, et à ce moment bien parti pour un troisième sacre, l'officiel Honda a estomaqué ses adversaires et pris à contre pied une Dorna qui perdait sans préavis un de ses acteurs majeurs.


Une surprise qui n'a cependant pas eu cours dans les rangs du HRC. Son vice-président Shuheï Nakamoto nous l'avoue aujourd'hui, cette décision, il la redoutait depuis la fin de la campagne précédente, en 2011. La couronne mondiale sur la tête, l'ancien de Ducati avait prévenu sans ambages que le décompte final était lancé : « Casey nous avait dit en 2011 qu'il pensait arrêter à l'issue de la saison 2012 » déclare le Japonais. « C'était juste après le Grand Prix d'Australie, qui lui avait permis d'être sacré. Il lui restait un an de contrat avec nous et il nous avait dit qu'il irait jusqu'au bout de l'accord. Mais cela a été pourtant un choc de l'entendre dire qu'il se retirait ! »


« La saison à peine partie, il continuait à affirmer qu'il voulait rendre sa décision public. Bien sûr, nous voulions qu'il poursuive et nous n'avons eu de cesse d'essayer de le dissuader afin qu'il reconsidère la question. Mais Casey s'était fait son idée. Et il l'a finalement annoncée au Grand Prix de France, quatrième épreuve du championnat. Je l'ai accepté en me disant que ça le motiverait encore plus afin de partir en pleine gloire avec un autre titre. Mais ça ne s'est pas passé comme nous l'espérions. »


Puis est arrivé le moment des adieux, au lendemain du Grand Prix de Valence, qui ont été émouvants... Mais avec une lueur d'espoir en guise d'épilogue ! « Je n'ai pu retenir mes larmes. Au lendemain de cette séparation, beaucoup d'amis de Casey m'ont appelé pour savoir ce qui s'était passé entre nous. Alors que jusque là il n'avait varié de sa décision de tout quitter, ils m'ont assuré l'avoir entendu dire qu'après tout, il continuerait à faire de la compétition. »


Sans doute sera-ce dans le championnat australien des voitures équipées d'un bon gros V8. En attendant le retour en Grand Prix ? Il y a certes encore loin de la coupe aux lèvres, mais Shuheï Nakamoto est déjà aux aguets...


Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Honda

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire