Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

MotoGP - Qatar : la victoire de Dovizioso est en sursis

Dans Moto / Sport

Le MotoGP est à présent considéré comme la discipline phare des sports mécaniques au regard du spectacle qu’il offre sur la piste. Un intérêt que la Formule 1 a laissé échapper en étant trop sûre d’elle-même. Mais il semblerait bien hélas, que la catégorie reine des Grands Prix commence aussi à adopter les mœurs de cette même Formule 1. La réclamation posée par quatre constructeurs contre Ducati à l’arrivée de la première course de la saison en est la démonstration. La belle joute entre Dovizioso et Marquez est oubliée. On ne parle plus que de tapis vert et de règlement technique. La fête est gâchée et la victoire de l’officiel Ducati en sursis.

MotoGP - Qatar : la victoire de Dovizioso est en sursis

Il faudra probablement quelque temps avant que les résultats de la course MotoGP au Qatar soient certains. Les positions de Dovizioso (1er) et Petrucci (6e) ne sont pas encore officiellement confirmées.

Après une polémique de trois jours, la FIM a confirmé qu’après la course MotoGP à Doha/Qatar le 10 mars, le collège des commissaires de la FIM MotoGP, composé de Freddie Spencer (IRTA, États-Unis), Bill Cumbow (FIM/États-Unis) et Ralph Bohnhorst (FIM/Allemagne) ont reçu une protestation des équipes Aprilia Racing Team Gresini, Red Bull KTM Factory Racing, Repsol Honda Team et Suzuki Ecstar.

Cette manifestation portait sur les "dispositifs aérodynamiques" sur le bras oscillant arrière des motos Ducati d'Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci (Team Mission Winnow Ducati) et Jack Miller (Alma Pramac Racing). Le collège des Commissaires MotoGP FIM avait rejeté la réclamation, a confirmé officiellement la FIM.

Les équipes susmentionnées ont ensuite fait appel de cette décision auprès des commissaires d’appel de la FIM, Stuart Higgs (GB) et Stewart Cesario Samarita (Philippines). Ils ont donc continué à contester la conformité des petites ailes devant les roues arrière des trois Ducati GP19.

La Fédération de moto du Qatar (QMMF), le promoteur du Grand Prix, a fait opposition à la prochaine instance en vertu de l'article 3.3.3.2 du Règlement du Grand Prix du Championnat du Monde FIM, la "Cour d'appel MotoGP" au siège de la FIM à Mies, près de Genève. Cette "Cour d'Appel MotoGP" est composée de trois juges membres de la Commission Internationale de Juges FIM. Une audition avec les représentants des équipes participantes aura bientôt lieu.

Les ingénieurs de Honda, Suzuki, KTM et Aprilia sont convaincus que le dispositif controversé apporte non seulement de l'air frais à la roue arrière ou empêche l'eau ou la saleté de souiller le pneu, mais assure également un appui non autorisé sur la roue arrière. Un dispositif aérodynamique non autorisé, car il ne fait pas partie du pack aérodynamique homologué par Ducati.

La décision de la Cour d’appel MotoGP" sera annoncée avant le GP d’Argentine (le 31 mars).

Jusque-là, les résultats préliminaires du Grand Prix du Qatar restent avec Dovizioso et Petrucci. Mais la confirmation finale des résultats ne peut être annoncée qu'après la décision des "cours d'appel du MotoGP". Jusque-là, la FIM ne commentera pas ce sujet.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire