Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Retour aux 90 km/h : le Gouvernement avertit et menace

Dans Moto / Pratique

Révélée par Le Figaro dans son édition d’hier (mercredi 22/01/2020), la circulaire transmise par le gouvernement aux autorités locales concernant les conditions d’un retour à 90 km/h sur les routes a de quoi en décourager plus d’un. 

C'est oui ou bien c'est non ? Un air décidément à la mode.
C'est oui ou bien c'est non ? Un air décidément à la mode.

C’est un nouvel exemple, s’il fallait encore en douter, que notre 1er ministre ne lâchera rien en ce qui concerne le passage généralisé de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h. Combat politique hautement prioritaire pour Édouard Philippe, son gouvernement vient de transmettre aux préfets une circulaire de 10 pages listant les conditions draconiennes à suivre pour que les routes puissent repasser à 90 km/h.

Si la loi d’orientation des mobilités avait ouvert légalement la porte à un retour des 90 km/h, il était écrit que le gouvernement ferait bien tout pour l’empêcher. Concrètement, cette circulaire est même désignée comme un « guide conçu pour empêcher les élus de revenir sur les 80 km/h » par un député. Elle reprend les préconisations des experts du Conseil national de sécurité routière, et incite fortement les préfets à en tenir compte avec la plus grande rigueur (sous peine d’être tenu responsable en cas d’accident sur les tronçons à 90 km/h). Des préconisations qui font que « dans les faits, il sera presque impossible de trouver des tronçons de routes départementales qui répondront strictement aux critères définis. »

Ne seraient ainsi concernées que les portions de plus de 10 km dotées de séparations physiques, d’alertes sonores sur les côtés et bien sûr sans tourne-à-gauche, de croisements, ou arrêt pour transports en commun ou encore non utilisées par des engins agricoles. Un dernier point complètement irréaliste pour de nombreux élus locaux, qui symbolise parfaitement la méconnaissance profonde des zones rurales de la part de ceux qui prennent les décisions. Il faudra en outre apposer des bandes blanches afin d’y interdire les dépassements.

Par cette circulaire, « le gouvernement met clairement la pression sur les exécutifs départementaux » selon François Sauvadet, président du conseil départemental de Côte-d’Or. Une façon de rejeter toute la responsabilité du retour à 90 km/h sur les élus qui prendraient cette décision, et de décourager les indécis.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Il suffit de la connerie d'un âne même pas élu, pour pourrir la vie d'un peuple tout entier.

Par

entre les gilets jaunes , les 80km/h , la non action sur le rechauffement climatique et le regime des retraites, je crois que l'on a des champions du monde....... a oui j'oubliai aussi l'hôpital ......

Par

déjà que l'on a le nez sur le compteur tout le temps pour respecter un minimum la vitesse, là on ne va même plus savoir à combien nous devons rouler. C'est un grand n'importe quoi :blague:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire